Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Un laboratoire - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Sciences et tech

Les astronomes partagent une photo "incroyable" d’un cratère lunaire

La Lune - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
S'abonner
Une nouvelle image haute résolution, "incroyable", du cratère Tycho de la Lune a été réalisée grâce au plus grand radiotélescope orientable au monde et partagée par les astronomes.
Le site de l'Observatoire national de radioastronomie (NRAO) des États-Unis a publié une nouvelle image haute résolution de la Lune, plus précisément du cratère Tycho. La résolution est proche de cinq mètres sur cinq mètres et contient environ 1,4 milliard de pixels.
L’image, la plus détaillée à ce jour, a été obtenue à partir de l'Observatoire de Green Bank (GBO), en Virginie-Occidentale, qui héberge le plus grand radiotélescope orientable au monde (GBT).
"Il s’agit de la plus grande image de radar à synthèse d’ouverture réalisée à ce jour […] Bien que d’autres travaux nous attendent pour améliorer ces images, nous sommes ravis de partager celle-ci, incroyable, avec le public", a déclaré Tony Beasley, directeur du NRAO, dans un communiqué.
Il a ajouté que les scientifiques étaient impatients "d’en avoir d’autres dans un proche avenir".

Une technologie nouvelle

Le radiotélescope orientable a été équipé fin 2020 d’une nouvelle technologie développée par l’entreprise américaine Raytheon et couplé au réseau de radiotélescopes du Very Long Baseline Array (VLBA) situés sur l’ensemble du territoire des États-Unis.
C’est une technique foncièrement novatrice qui permet de transformer ce signal radar de faible puissance en images.
"Chaque impulsion transmise par le GBT est réfléchie par la cible, en l’occurrence la surface de la Lune, reçue et stockée. Les impulsions stockées sont comparées et analysées pour produire une image. L’émetteur, la cible et les récepteurs se déplacent constamment pendant que nous sommes en mouvement dans l’espace. Et même si vous pensez que ce fait complique la production d’une image, en réalité cela permet d’avoir des données plus importantes", a expliqué l’ingénieur de GBO Galen Watts.
Ce mouvement provoque de légères différences entre les impulsions du radar et ces différences sont utilisées pour obtenir une résolution d’image supérieure à celle en observation stationnaire.

De nouvelles images prochainement

Les auteurs de l’étude précisent qu'il y a quelques années, le traitement d’un tel ensemble d’observations aurait pris des mois de calcul pour obtenir une seule image. Qui plus est, le problème de la distance semble avoir été en partie résolu.
"De telles données radar n’ont jamais été enregistrées avant à une telle distance, a déclaré Galen Watts. Cela se faisait à des distances de plusieurs centaines de kilomètres, mais pas de centaines de milliers de kilomètres comme dans ce projet, ni avec des résolutions aussi hautes."
De nouvelles images de la surface lunaire devraient arriver avant la fin de l’automne.
Les chercheurs espèrent qu'à l'avenir, un puissant système radar combiné à la couverture du ciel par le Green Bank Telescope permettra d'obtenir des images du système solaire avec une sensibilité et des détails sans précédent.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала