Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

L’actuel gouvernement afghan ne représente pas toute la diversité de la société du pays, dit Lavrov

© Sputnik . Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères  / Aller dans la banque de photosChef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov au siège de l'Onu à New-York
Chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov au siège de l'Onu à New-York - Sputnik France, 1920, 25.09.2021
S'abonner
L’actuel gouvernement afghan ne représente pas la diversité de la société du pays, selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Sur fond d’allégement des sanctions internationales contre les talibans*, la Russie continue d’œuvrer à former dans le pays un système de pouvoir "vraiment représentatif".
Le nouveau gouvernement de l’Afghanistan, proposé par les talibans*, ne reflète pas pour l’instant les intérêts de toute la population afghane, a annoncé ce samedi 25 septembre le ministre russe des Affaires étrangères.
"Maintenant, le plus important, peut-être, est que ces promesses [des talibans* de former un gouvernement représentatif, ndlr] soient respectées. La première démarche, qui a été faite vers la formation d’une structure gouvernementale de transition, ne suffit pas bien entendu pour représenter toute la palette de la société afghane du point de vue ethno-confessionnelle et politique", a déclaré Sergueï Lavrov aux journalistes.
Le chef de la diplomatie russe a ajouté que la Russie, aussi bien que la Chine et l’Iran, poursuit des consultations avec les talibans* et le pouvoir afghan laïc, ayant pour but d’"assurer la formation d’une structure gouvernementale qui serait vraiment représentative".

Espoirs

En avouant avoir besoin de l’aide de plusieurs pays pour reconstruire l’Afghanistan, le nouveau gouvernement afghan fonde beaucoup d’espoirs sur la Russie.
Au micro de Sputnik, le vice-ministre de la Culture au sein du gouvernement taliban* Zabihullah Mujahid a déclaré que la Russie pourrait faire valoir les intermédiaires entre son pays et l’Onu.
À part une assistance auprès de l’Onu et de la communauté internationale, Zabihullah Mujahid a évoqué que la Russie pourrait contribuer au développement de l’Afghanistan avec ses projets économiques, commerciaux et d’investissement.

Sanctions allégées à des fins humanitaires

La veille, les États-Unis ont décidé de lever une partie des sanctions contre les talibans* pour permettre à la population afghane de recevoir une aide humanitaire américaine et internationale.
Le département du Trésor des États-Unis a annoncé avoir autorisé des opérations financières avec ce mouvement, notamment "certaines transactions liées à l'exportation ou à la réexportation de produits agricoles, de médicaments et de dispositifs médicaux (ainsi que les pièces de rechange, les composants et les mises à jour logicielles pour les dispositifs médicaux)".
Selon deux licences générales émises par les autorités américaines, les États-Unis eux-mêmes, les ONG, l’Onu, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), la Banque islamique de développement et d’autres établissements financiers peuvent désormais effectuer des transactions avec les talibans*, le réseau Haqqani, un groupe islamiste faisant partie des talibans*, ainsi que toutes les organisations contrôlées à plus de 50% par ces groupes.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала