Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Un couple d’Américains vaccinés décède du Covid-19 à une minute d’intervalle

© Sputnik . Kirill Braga / Aller dans la banque de photosAdministration du vaccin russe CoviVac
Administration du vaccin russe CoviVac - Sputnik France, 1920, 28.09.2021
S'abonner
Totalement vacciné contre le Covid, un couple de sexagénaires est décédé du virus dans la même journée dans un hôpital américain. Les deux avaient des comorbidités. Une campagne de rappel est en cours aux États-Unis, ciblant les personnes à risque.
Vaccinés depuis plusieurs mois, Cal et Linda Dunham, couple d’Américains de la ville de Grand Rapids (Michigan) sont tombés malades du Covid en septembre, relate la chaîne Fox17. Les époux ont probablement attrapé le virus en septembre durant un voyage en camping-car.
Placés sous respirateurs dans un hôpital local, les époux, présentant tous deux des comorbidités, sont décédés le 26 septembre dans la même chambre à une minute d’intervalle, main dans la main, rapporte le média.

"Je suis en colère parce que beaucoup de gens disent "Si j’attrape le Covid, c’est comme ça". Mais ce n’est pas comme ça. Cela pourrait être n’importe quelle personne. Ils [Cal et Linda Dunham] ont fait tout bon, ils ont suivi le protocole", confie auprès de Fox17 Sarah Dunham, fille du couple.

Cal et Linda Dunham, 59 et 66 ans, étaient atteints de maladies sous-adjacentes, relate le Daily Mail, sans donner plus de détails.

Infectés malgré la vaccination

Des cas d’infection au Covid, même après une vaccination complète, sont attendus, relataient début septembre les CDC (Centers for Disease Control and Prevention), agence fédérale américaine de santé publique.
Pointant l’efficacité des vaccins dans la prévention des infections, l’agence souligne qu’ils "ne sont pas efficaces à 100%", mais que le risque reste beaucoup plus élevé pour les personnes non vaccinées que pour les vaccinées.

"À ce stade, les études montrent que les personnes vaccinées sont huit fois moins susceptibles d'être infectées et 25 fois moins susceptibles d'être hospitalisées ou de mourir", notent les CDC.

D’après un communiqué de l’agence, au premier mai, "des centaines" d’infections post-vaccinales ont été enregistrées aux États-Unis par rapport aux dizaines de millions de vaccinés.

Campagne de rappel

Bien que la communauté scientifique ne se soit pour l’heure pas mise d’accord sur le sujet, la semaine dernière, les autorités américaines ont lancé une campagne de rappel pour certaines catégories de la population. Pour l’instant, la troisième dose est réservée aux 65 ans et plus, ainsi qu’aux personnes à risque qui ont fait leur deuxième piqûre il y a six mois.
Le 27 septembre, afin d'encourager les Américains éligibles à en faire de même, Joe Biden a reçu sa troisième dose de vaccin en direct à la télévision. "Je sais qu'on ne dirait pas, mais j'ai plus de 65 ans", a plaisanté le 46e Président des États-Unis, 78 ans, avant de recevoir une injection.
Quelque 60 millions d'Américains sont éligibles pour une troisième dose du vaccin de Pfizer.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала