La team Clinton responsable des rumeurs de collusion Trump-Russie?

© SputnikRachel Marsden
Rachel Marsden - Sputnik Afrique, 1920, 29.09.2021
Le procureur spécial John Durham a inculpé Michael Sussman, l’avocat de campagne de Hillary Clinton, dans le cadre d’une enquête sur l’origine des rumeurs d’ingérence russe. Analyse de Marc Ruskin, ancien agent du FBI, pour Le Désordre mondial.
Avant de quitter la Maison-Blanche, Donald Trump voulait une enquête indépendante sur les origines des rumeurs sur une collusion entre sa campagne électorale en 2016 et la Russie.
Elle vient de mener au pied de proches de Hillary Clinton avec l’inculpation de Michael Sussman, l’avocat de campagne de la candidate Démocrate. Marc Ruskin explique que l’acte d’accusation aurait très bien pu tenir sur trois pages, or il en fait 27:
"Le directeur de la communication de la campagne de Hillary Clinton et nombre de ses conseillers de haut niveau ont apparemment échangé des mails et ont parlé du projet de salir la réputation de Trump. Il doit y avoir une raison pour laquelle Durham a décidé de mettre tous ces détails dans l’inculpation alors que ce n’était pas nécessaire au niveau juridique."
L’ancien agent spécial estime que le procureur n’a peut-être pas assez de preuves pour inculper d’autres personnes mais qu’il pourrait espérer un accord avec l’accusé:
"Moi, je crois qu’il est possible qu’il y ait un accord entre Sussman et la justice. Il pourrait plaider coupable en échange de témoignages contre ceux avec qui il travaillait à l’époque."
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала