Une organisation caritative yéménite remporte la distinction Nansen 2021 pour les réfugiés

© Sputnik . Vladimir Astapkovitch / Aller dans la banque de photosDrapeau de l'Onu
Drapeau de l'Onu  - Sputnik Afrique, 1920, 29.09.2021
La distinction Nansen 2021 du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) a été décernée à une organisation yéménite " qui a fourni des services vitaux à des dizaines de milliers de personnes déplacées par le conflit dans ce pays ", a annoncé mercredi l'agence onusienne.
La distinction Nansen du HCR pour les réfugiés est décernée chaque année à des personnes, des groupes et des organisations en récompense de leur dévouement exceptionnel en faveur de la protection des réfugiés, des déplacés ou des apatrides. Depuis sa création en 1954, cette distinction a été décernée à plus de 60 lauréats issus de différents pays du monde entier.
L’ONG Jeel Albena Association for Humanitarian Development, fondée en 2017, a remporté la prestigieuse récompense pour son action en faveur des personnes déplacées à cause du conflit au Yémen, alors que les lignes de front mouvantes, les échanges de tirs et les explosions se rapprochaient dangereusement de leurs locaux, explique le HCR dans un communiqué.
Son fondateur, Ameen Jubran, 37 ans, a lui-même été déplacé à cause des combats et il a même frôlé la mort.
" Les zones où nous travaillons sont considérées comme faisant partie des zones les plus pauvres et les plus dangereuses ", explique Ameen Jubran, cité dans le communiqué. " Nous ressentions quotidiennement le danger mais, malgré cela, des déplacés internes et d’autres personnes avaient besoin de notre aide. Nous ne pouvions simplement pas les abandonner sans leur fournir une assistance", a-t-il dit.
La récompense accordée à l’ONG Jeel Albena met en lumière la situation des personnes déplacées par le conflit au Yémen, un pays en proie à l’une des pires crises humanitaires au monde, note le HCR, rappelant que quatre millions de personnes, ont fui leur foyer, souvent sans rien emporter avec elles. Pourtant, ce conflit et les souffrances humaines qu’il engendre sont souvent ignorés, ajoute l’agence.
L’ONG Jeel Albena emploie plus de 160 personnes et mobilise également 230 bénévoles, dont beaucoup sont eux-mêmes des déplacés internes. Basée dans la ville portuaire de Hodeida, au bord de la mer Rouge, elle a fourni des emplois et environ 18 000 abris d’urgence pour les déplacés internes qui vivent dans des installations informelles dans la région de Hodeida et la province de Hajjah.
L’organisation a également organisé des formations pour les femmes yéménites déplacées afin de les aider à subvenir à leurs besoins. Elle rénove aussi des écoles locales, au bénéfice de la communauté locale et des populations déplacées dans la région.
" Le travail extraordinaire que vous réalisez avec votre équipe, et votre persévérance pour aider les Yéménites de toutes origines, sont des exemples d’humanité, de compassion et de dévouement ", a déclaré le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi, à propos d’Ameen Jubran.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала