Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Talibans au pouvoir en Afghanistan

Une attaque armée fait au moins quatre morts dans l’est de l’Afghanistan

© Photo Domaine public/Bryan Battaglia, U.S. Armed ForcesJalalabad, Afghanistan
Jalalabad, Afghanistan - Sputnik France, 1920, 02.10.2021
S'abonner
Une attaque menée dans la ville de Jalalabad a fait quatre victimes, parmi lesquelles figurent deux combattants talibans*, selon la chaîne Tolo News.
Au moins quatre personnes, dont un enfant, ont trouvé la mort dans une attaque armée perpétrée dans la ville afghane de Jalalabad, dans l’est du pays, relate ce samedi 2 octobre la chaîne locale Tolo News.
Selon ses informations, parmi les victimes figurent deux combattants talibans* ainsi que deux civils. Pour le moment, aucune organisation n’a revendiqué l’attaque, bien que les djihadistes de Daech*, qui ont une forte présence dans la zone, aient auparavant revendiqué des meurtres de Talibans*, qu’ils considèrent comme ennemis.
Depuis le retour des Talibans* au pouvoir en Afghanistan, ils sont de plus en plus souvent visés par des attaques de Daech*. Vendredi 1er octobre, des combattants talibans* ont mené un raid contre les repaires des djihadistes au nord de la capitale, Kaboul, tuant et arrêtant plusieurs d’entre eux, selon un porte-parole du mouvement.

Ennemis jurés

Issus de branches théologiques différentes, les Talibans* et Daech* s'affrontent en Afghanistan depuis des années. Le plus flagrant exemple de cette confrontation pourrait être l’attentat contre l’aéroport de Kaboul qui avait fait près de 200 morts en pleine évacuation d’Afghanistan.
Le groupe Daech* au Khorassan a rapidement revendiqué l’attaque dans laquelle 13 militaires américains avaient notamment été tués. En représailles, le Pentagone a mené une attaque de drone à Kaboul contre un véhicule soupçonné d'appartenir à Daech-K*, dans laquelle 10civils afghans, dont jusqu'à sept enfants, sont morts.
Le Pentagone a ensuite reconnu avoir commis une "erreur tragique". Selon l’enquête menée par le département de la Défense, le conducteur du véhicule attaqué, considéré comme ayant des liens avec Daech*, n’avait en effet aucun rapport avec l’organisation terroriste et travaillait pour un groupe d'aide, Nutrition and Education International.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала