Les évadés fiscaux méritent la prison, selon le candidat communiste pour 2022 Fabien Roussel

CC BY 2.0 / Mitchell Haindfield / the matrixPrison (image d'illustration)
Prison (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 04.10.2021
Réagissant à l’enquête Pandora Papers qui défraie la chronique depuis sa publication le 3 octobre, le député et candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel appelle à lutter fermement contre l’évasion fiscale et propose 10 mesures.
Les révélations du rapport du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), baptisé Pandora Papers, ont suscité ce lundi 4 octobre une vive réaction du candidat communiste à la présidentielle 2022, député du Nord et Secrétaire national du Parti communiste français, Fabien Roussel.
Sur Twitter, M.Roussel a formulé 10 propositions pour lutter contre la fraude et l'évasion fiscale.
La mesure numéro 1 prévoit l’établissement d’une "vraie liste de paradis fiscaux: incluant le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas et l’Irlande" offrant des taux d’imposition minimes sur certaines opérations financières.
Exigeant de la prison ferme pour tous les évadés fiscaux, sans possibilité de négocier avec l’État le montant de l’amende, le Secrétaire national du Parti communiste français propose la création d’un ministère spécial, ainsi que d’une structure globale chargée de contrer ce type de fraude à l’échelle planétaire.
En France, pour "désintoxiquer nos économies", Fabien Roussel insiste sur l’embauche de 15.000 contrôleurs fiscaux et la reconnaissance officielle des lanceurs d’alerte.

"Fosse offshore" du monde

Les Pandora Papers sont la dernière grande enquête du Consortium international des journalistes d'investigation s’appuyant sur quelque 11,9 millions de documents provenant de 14 sociétés de services financiers.
Le rapport perce à jour des dizaines d'entreprises offshores, souvent utilisées par des personnalités internationales pour dissimuler leurs finances et acquérir des biens luxueux.
Selon les journalistes de l’ICIJ, le Premier ministre tchèque Andrej Babis a utilisé des schémas offshores pour s’implanter en France où, par l’intermédiaire de sociétés-écrans, il a acheté le château Bigaud, grande propriété située à Mougins, dans le Sud.
Parmi les paradis fiscaux, les Pandora Papers désignent les États-Unis comme "l'un des plus grands acteurs du monde offshore".
Un élément que le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov n’a pas manqué de souligner, établissant un parallèle entre la conclusion des journalistes et les déclarations de la Maison-Blanche sur la priorité de la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала