Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Une lentille - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Multimédia

Les habitants de la ville afghane de Bamiyan vivent dans des grottes

S'abonner
Pour une personne extérieure, les milliers de grottes de la ville afghane de Bamiyan rappellent une autre époque, lorsque des moines visitant les célèbres statues de Bouddha s’y installèrent. Mais pour des centaines d'Afghans, ces grottes sont leur seul abri et moyen de survivre.
Retrouvez des images des habitants des grottes de Bamiyan dans ce diaporama de Sputnik.
© AFP 2021 Bulent Kilic

Il y a des années, des milliers d'Afghans qui avaient quitté leurs villages dévastés ont trouvé refuge dans les grottes de Bamiyan, dans le centre du pays. Actuellement, aussi bien des déplacés que des réfugiés expulsés des pays voisins vivent dans ces grottes. Cependant, la majorité de la population est constituée de Hazaras, peuple de langue iranienne d'origine mixte turco-irano-mongole, adepte de l'islam chiite.

Sur la photo: des Hazaras dans les grottes où ils vivent depuis de nombreuses années.

Il y a des années, des milliers d'Afghans qui avaient quitté leurs villages dévastés ont trouvé refuge dans les grottes de Bamiyan, dans le centre du pays. Actuellement, aussi bien des déplacés que des réfugiés expulsés des pays voisins vivent dans ces grottes. Cependant, la majorité de la population est constituée de Hazaras, peuple de langue iranienne d'origine mixte turco-irano-mongole, adepte de l'islam chiite.Sur la photo: des Hazaras dans les grottes où ils vivent depuis de nombreuses années. - Sputnik France
1/10

Il y a des années, des milliers d'Afghans qui avaient quitté leurs villages dévastés ont trouvé refuge dans les grottes de Bamiyan, dans le centre du pays. Actuellement, aussi bien des déplacés que des réfugiés expulsés des pays voisins vivent dans ces grottes. Cependant, la majorité de la population est constituée de Hazaras, peuple de langue iranienne d'origine mixte turco-irano-mongole, adepte de l'islam chiite.

Sur la photo: des Hazaras dans les grottes où ils vivent depuis de nombreuses années.

© AFP 2021 Bulent Kilic

Ces personnes ne reçoivent aucun soutien. Si auparavant le gouvernement afghan et les organisations internationales leur fournissaient une assistance minimale, avec l'avènement du régime taliban*, leur situation est devenue encore plus désespérée. De plus, selon de récentes informations, les talibans* se sont mis à persécuter les Hazaras.

Sur la photo: des habitants de Bamiyan se reposent sur le lac de Band-e Amir.

Ces personnes ne reçoivent aucun soutien. Si auparavant le gouvernement afghan et les organisations internationales leur fournissaient une assistance minimale, avec l'avènement du régime taliban*, leur situation est devenue encore plus désespérée. De plus, selon de récentes informations, les talibans* se sont mis à persécuter les Hazaras.Sur la photo: des habitants de Bamiyan se reposent sur le lac de Band-e Amir. - Sputnik France
2/10

Ces personnes ne reçoivent aucun soutien. Si auparavant le gouvernement afghan et les organisations internationales leur fournissaient une assistance minimale, avec l'avènement du régime taliban*, leur situation est devenue encore plus désespérée. De plus, selon de récentes informations, les talibans* se sont mis à persécuter les Hazaras.

Sur la photo: des habitants de Bamiyan se reposent sur le lac de Band-e Amir.

© AFP 2021 Bulent Kilic

Plusieurs ONG étrangères ont réussi à fournir des abris temporaires à plus d'une centaine d'habitants des grottes. Mais quelques centaines d'autres personnes vivent toujours, depuis plus d'une décennie, dans des cellules exiguës taillées dans la pierre, où, il y a plusieurs siècles, vivaient des moines bouddhistes.

Plusieurs ONG étrangères ont réussi à fournir des abris temporaires à plus d'une centaine d'habitants des grottes. Mais quelques centaines d'autres personnes vivent toujours, depuis plus d'une décennie, dans des cellules exiguës taillées dans la pierre, où, il y a plusieurs siècles, vivaient des moines bouddhistes. - Sputnik France
3/10

Plusieurs ONG étrangères ont réussi à fournir des abris temporaires à plus d'une centaine d'habitants des grottes. Mais quelques centaines d'autres personnes vivent toujours, depuis plus d'une décennie, dans des cellules exiguës taillées dans la pierre, où, il y a plusieurs siècles, vivaient des moines bouddhistes.

© AFP 2021 Bulent Kilic

La ville de Bamiyan, centre de la province du même nom, est située à 130 km au nord-ouest de Kaboul. Au Moyen ge, elle se trouvait à la croisée des grands réseaux routiers. C’est ici que passait la seule voie pratique à travers la chaîne de montagnes de l'Hindou Kouch. Cet excellent emplacement a fait de la vallée de Bamiyan le centre culturel de toute la région. Xuanzang, érudit et voyageur chinois médiéval, affirmait qu'il y existait dix monastères bouddhistes où vivaient des milliers de moines.

La ville de Bamiyan, centre de la province du même nom, est située à 130 km au nord-ouest de Kaboul. Au Moyen ge, elle se trouvait à la croisée des grands réseaux routiers. C’est ici que passait la seule voie pratique à travers la chaîne de montagnes de l'Hindou Kouch. Cet excellent emplacement a fait de la vallée de Bamiyan le centre culturel de toute la région. Xuanzang, érudit et voyageur chinois médiéval, affirmait qu'il y existait dix monastères bouddhistes où vivaient des milliers de moines. - Sputnik France
4/10

La ville de Bamiyan, centre de la province du même nom, est située à 130 km au nord-ouest de Kaboul. Au Moyen ge, elle se trouvait à la croisée des grands réseaux routiers. C’est ici que passait la seule voie pratique à travers la chaîne de montagnes de l'Hindou Kouch. Cet excellent emplacement a fait de la vallée de Bamiyan le centre culturel de toute la région. Xuanzang, érudit et voyageur chinois médiéval, affirmait qu'il y existait dix monastères bouddhistes où vivaient des milliers de moines.

© AFP 2021 Bulent Kilic

Les monastères bouddhistes sont apparus dans la vallée de Bamiyan au IIe siècle. Ils étaient taillés directement dans la roche. Les murs et les plafonds étaient ornés de fresques avant même que ce procédé ne soit connu en Europe.

Sur la photo: un habitant de Bamiyan devant une cabane au toit de chaume sur les rives du lac de Band-e Amir.

Les monastères bouddhistes sont apparus dans la vallée de Bamiyan au IIe siècle. Ils étaient taillés directement dans la roche. Les murs et les plafonds étaient ornés de fresques avant même que ce procédé ne soit connu en Europe.Sur la photo: un habitant de Bamiyan devant une cabane au toit de chaume sur les rives du lac de Band-e Amir. - Sputnik France
5/10

Les monastères bouddhistes sont apparus dans la vallée de Bamiyan au IIe siècle. Ils étaient taillés directement dans la roche. Les murs et les plafonds étaient ornés de fresques avant même que ce procédé ne soit connu en Europe.

Sur la photo: un habitant de Bamiyan devant une cabane au toit de chaume sur les rives du lac de Band-e Amir.

© AFP 2021 Bulent Kilic

Selon certaines données, la construction de deux statues géantes de Bouddha, de 55 et 37 mètres de haut chacune, a commencé dans la vallée de Bamiyan au VIe siècle. La grande statue représentait Vairocana ("Grand soleil", "Grande lumière" ou le "Resplendissant") et était peinte principalement en rouge, tandis que la petite statue, celle de Shakyamuni ("sage des Sakyas") en bleu.

Selon certaines données, la construction de deux statues géantes de Bouddha, de 55 et 37 mètres de haut chacune, a commencé dans la vallée de Bamiyan au VIe siècle. La grande statue représentait Vairocana ("Grand soleil", "Grande lumière" ou le "Resplendissant") et était peinte principalement en rouge, tandis que la petite statue, celle de Shakyamuni ("sage des Sakyas") en bleu. - Sputnik France
6/10

Selon certaines données, la construction de deux statues géantes de Bouddha, de 55 et 37 mètres de haut chacune, a commencé dans la vallée de Bamiyan au VIe siècle. La grande statue représentait Vairocana ("Grand soleil", "Grande lumière" ou le "Resplendissant") et était peinte principalement en rouge, tandis que la petite statue, celle de Shakyamuni ("sage des Sakyas") en bleu.

© AFP 2021 Bulent Kilic

La mort du prophète Mahomet à Médine a mis en mouvement les forces qui ont rapidement changé la culture et la religion de l'Afghanistan. Les premiers conquérants musulmans ont envahi l'Afghanistan en 645. Aux IXe-Xe siècles, la population de cette région s'est convertie à l'islam.

La mort du prophète Mahomet à Médine a mis en mouvement les forces qui ont rapidement changé la culture et la religion de l'Afghanistan. Les premiers conquérants musulmans ont envahi l'Afghanistan en 645. Aux IXe-Xe siècles, la population de cette région s'est convertie à l'islam. - Sputnik France
7/10

La mort du prophète Mahomet à Médine a mis en mouvement les forces qui ont rapidement changé la culture et la religion de l'Afghanistan. Les premiers conquérants musulmans ont envahi l'Afghanistan en 645. Aux IXe-Xe siècles, la population de cette région s'est convertie à l'islam.

© AFP 2021 Bulent Kilic

Il n'y a presque plus de bouddhistes en Afghanistan, mais les statues ont survécu à l'invasion non seulement des conquérants arabes, mais aussi de Gengis Khan, puis de Tamerlan. Ni les tremblements de terre ni les coups de canon des musulmans fanatiques ne les ont détruites. Mais le 26 février 200, le mollah Omar, chef taliban*, a ordonné la destruction des deux statues de Bouddha.

Il n'y a presque plus de bouddhistes en Afghanistan, mais les statues ont survécu à l'invasion non seulement des conquérants arabes, mais aussi de Gengis Khan, puis de Tamerlan. Ni les tremblements de terre ni les coups de canon des musulmans fanatiques ne les ont détruites. Mais le 26 février 200, le mollah Omar, chef taliban*, a ordonné la destruction des deux statues de Bouddha. - Sputnik France
8/10

Il n'y a presque plus de bouddhistes en Afghanistan, mais les statues ont survécu à l'invasion non seulement des conquérants arabes, mais aussi de Gengis Khan, puis de Tamerlan. Ni les tremblements de terre ni les coups de canon des musulmans fanatiques ne les ont détruites. Mais le 26 février 200, le mollah Omar, chef taliban*, a ordonné la destruction des deux statues de Bouddha.

© AFP 2021 Bulent Kilic

La destruction des statues géantes taillées dans la roche n'a pas été facile. Elle a pris plusieurs semaines. Les talibans* ont utilisé des canons antiaériens, puis des mines antichar, pour enfin les détruire avec une roquette.

La destruction des statues géantes taillées dans la roche n'a pas été facile. Elle a pris plusieurs semaines. Les talibans* ont utilisé des canons antiaériens, puis des mines antichar, pour enfin les détruire avec une roquette. - Sputnik France
9/10

La destruction des statues géantes taillées dans la roche n'a pas été facile. Elle a pris plusieurs semaines. Les talibans* ont utilisé des canons antiaériens, puis des mines antichar, pour enfin les détruire avec une roquette.

© AFP 2021 Bulent Kilic

La destruction par les talibans* du patrimoine culturel afghan a été condamnée dans le monde entier, y compris par les pays musulmans. Initialement, l'Unesco avait l'intention de restaurer les statues, mais a finalement abandonné le projet, invoquant des coûts élevés et que les statues nouvellement créées ne seraient que des contrefaçons.

* Organisation terroriste interdite en Russie

La destruction par les talibans* du patrimoine culturel afghan a été condamnée dans le monde entier, y compris par les pays musulmans. Initialement, l'Unesco avait l'intention de restaurer les statues, mais a finalement abandonné le projet, invoquant des coûts élevés et que les statues nouvellement créées ne seraient que des contrefaçons.* Organisation terroriste interdite en Russie - Sputnik France
10/10

La destruction par les talibans* du patrimoine culturel afghan a été condamnée dans le monde entier, y compris par les pays musulmans. Initialement, l'Unesco avait l'intention de restaurer les statues, mais a finalement abandonné le projet, invoquant des coûts élevés et que les statues nouvellement créées ne seraient que des contrefaçons.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала