Le HCR sollicite l'UE pour l'accueil de milliers de réfugiés afghans

CC BY 2.0 / Todd Huffman / Refugees Des personnes déplacées en Afghanistan (archive photo)
Des personnes déplacées en Afghanistan (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 07.10.2021
La commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson, a indiqué que l'UE avait été sollicitée par le haut commissariat de l'Onu pour les réfugiés pour l'accueil de la moitié des 85.000 réfugiés afghans qui devront être réinstallés au cours des cinq prochaines années.
Le haut commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR) appelle les pays membres de l'UE à accueillir 42.500 réfugiés afghans au cours des cinq prochaines années, a déclaré ce jeudi 7 octobre Ylva Johansson, commissaire européenne aux affaires intérieures.
S'exprimant lors d'une conférence de presse à l'issue d'un forum de haut niveau sur la protection des ressortissants afghans en danger, Mme Johansson a jugé cet objectif "réalisable", insistant qu'à plus court terme, la priorité c'est de poursuivre les évacuations des Afghans les plus à risque, notamment les femmes journalistes, les juges et les défenseurs des droits humains.

Plus de 80.000 réfugiés à réinstaller en cinq ans

Le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a estimé qu'au cours des cinq prochaines années, 85.000 Afghans devront être réinstallés depuis les pays voisins de l'Afghanistan, où ils sont réfugiés, vers d'autres pays.
Selon la commissaire européenne, M.Grandi a proposé que les États membres de l'UE prennent en charge la moitié de ces 85.000 Afghans déplacés.

Forum européen sur les réfugiés afghans

Le forum de haut niveau sur la protection des ressortissants afghans en danger, organisé par l'UE, a réuni dans un format virtuel, les ministres des Affaires étrangères et les ministres de l'Intérieur des États membres de l'UE ainsi que leurs homologues respectifs de la Suisse, de la Norvège, de l'Islande et du Liechtenstein, des représentants du Parlement européen, le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, et le directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations, Antonio Vitorino.
Lors de ce forum, les participants ont abordé la situation actuelle en Afghanistan et dans les pays voisins ainsi que les différentes possibilités de mobiliser un soutien accru en faveur des ressortissants afghans en danger. Ils ont également discuté de la planification d'autres voies d'accès légales et sûres pour les ressortissants afghans considérés comme les plus menacés à court et à moyen terme, ainsi que de mesures d'accueil et d'intégration pour les évacués afghans.
Ces mesures feront partie d'un programme d'aide aux ressortissants afghans en danger qui formera un volet du train global de mesures d'aide aux Afghans, annoncé par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans son discours sur l'état de l'Union. Les mesures d'aide de l'UE aux ressortissants afghans s'inscriront dans un effort d'ensemble visant à apporter une aide humanitaire en Afghanistan et à soutenir les pays de la région, notamment les pays voisins qui accueillent un grand nombre de migrants et de réfugiés.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала