Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

L’administration Biden aurait relâché près de 160.000 clandestins en 2021

© AP Photo / Christian TorresFrontière entre les USA et le Mexique
Frontière entre les USA et le Mexique - Sputnik France, 1920, 13.10.2021
S'abonner
Un journaliste de Fox News a rendu publics des documents selon lesquels les autorités américaines ont libéré près de 160.000 personnes en situation illégale depuis mars dernier.
Le gouvernement fédéral américain a autorisé que soient relâchés environ 160.000 clandestins depuis mars 2021, a annoncé le journaliste de la chaîne Fox News Bill Melugin, se référant à des documents de l’US Border Patrol qui lui ont été fournis par une source anonyme.
Les dossiers, dont l’authenticité reste à confirmer, montrent notamment qu’un total de 31.977 migrants détenus aux États-Unis ont bénéficié depuis le 6 août dernier de la libération conditionnelle, ce statut les habilitant à recevoir un permis de travail. Ce même statut a par ailleurs été octroyé à des dizaines de milliers d’Afghans arrivés sur le sol américain après la reprise de leur pays par les talibans*.
Dans le même temps, environ 40.000 immigrants illégaux ont pu retrouver la liberté depuis août, à condition qu’ils comparaissent devant un tribunal le jour fixé pour que leur futur statut soit déterminé.
Toujours d’après ces données, quelque 95.000 individus ont été relâchés depuis fin mars avec obligation de s’enregistrer auprès d’un organe de contrôle à leur arrivée à leur lieu de destination.

Expulsions d’Haïtiens

Joe Biden promettait d’adopter une approche plus souple face au problème des immigrants illégaux que celle prônée par son prédécesseur au poste présidentiel, Donald Trump. Précédemment, son administration avait suspendu les renvois de clandestins venus d’Haïti suite au séisme meurtrier qui a ravagé le pays caribéen le 14 août.
Or, le rassemblement mi-septembre de plus de 30.000 migrants, sous un pont à la frontière entre le Mexique et le Texas, a poussé Washington à reprendre les expulsions. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 7.500 Haïtiens ont ainsi été renvoyés en moins de trois semaines des États-Unis.
Dans le même temps, le Président Biden a promis d’accueillir 125.000 immigrants aux États-Unis sur l’année fiscale 2022, soit le double de l’année 2021. La décision a été saluée notamment par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала