Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

Attaque à l'arc en Norvège: la police confirme que le suspect est un converti à l'islam

© AFP 2021 HAKON MOSVOLD LARSENDes policiers à Kongsberg, le 13 octobre 2021
Des policiers à Kongsberg, le 13 octobre 2021 - Sputnik France, 1920, 14.10.2021
S'abonner
L’auteur présumé de l’attaque à l’arc qui a fait cinq morts à Kongsberg en Norvège est un converti à l’islam, a déclaré la police du pays. Les autorités ont également été en contact avec lui pour des craintes de radicalisation.
La police norvégienne a confirmé l’information précédemment relayée sur le lien de l’assaillant présumé ayant tué à l’arc cinq personnes en Norvège, à l’islam.
La police le suivait en raison de signes inquiétants de radicalisation, a déclaré ce 14 octobre le chef de la police régionale, Ole Bredrup Saeverud, lors d'une conférence de presse.
Ces craintes qui ont conduit à un suivi remontent à 2020 et avant, a-t-il souligné. Cependant, aucun signalement n’a été fait en 2021, a ajouté M. Bredrup Saeverud.
Pour l’heure, la piste du terrorisme n’a été ni confirmée ni écartée.

Attaque à l’arc

Les faits se sont déroulés dans la soirée du 13 octobre dans la ville norvégienne de Kongsberg. Armé d’un arc, un individu a tiré des flèches sur des passants. Il a réussi à parcourir une grande partie de la ville et à tuer cinq personnes avant d’être interpellé. Selon NRK, les victimes sont quatre femmes et un homme, tous âgés de 50 à 70 ans. Deux personnes ont également été blessées et hospitalisées. Leurs état n'est pas critique.
La police avance que certaines victimes ont pu être tuées après que la police est entrée en contact avec l’agresseur pour la première fois vers 18h18 après les rapports de tirs à l’arc. Aucun lien entre le tireur et les victimes n’a été pour l’heure établi.
L’auteur présumé est un Danois de 37 ans qui réside à Kongsberg. L’enquête est en cours, le suspect devra être entendu par la justice.
Le suspect a reconnu les faits lors du premier interrogatoire. Il pourrait subir un examen psychiatrique, a suggéré la police citée par la chaîne de télévision. Il doit également comparaître devant un juge jeudi ou vendredi en vue de son placement en détention provisoire.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала