Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

"Une discrimination systémique": Moscou sur la situation des médias russes à l’étranger

© Sputnik . Alexeï Maïchev / Aller dans la banque de photosLe siège du ministère russe des Affaires étrangères
Le siège du ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 15.10.2021
S'abonner
Le ministère russe des Affaires étrangères s’est exprimé sur l’attitude à l’égard des médias russophones de plusieurs pays dont certains européens, dénonçant une "campagne indigne".
Les médias russophones font l’objet d’"une discrimination systémique" dans l’espace euro-atlantique, a déclaré ce vendredi 15 octobre la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.
"Un sujet à part est la discrimination systémique des médias russes et russophones, devenue monnaie courante dans l’espace euro-atlantique. Elle est devenue typique dans les pays baltes et en Ukraine", a indiqué Mme Zakharova.
Selon elle, "une chasse" aux médias russophones a commencé dans certains pays, notamment en Allemagne. On signale des tentatives d’influer sur les journalistes pour "les recruter dans les rangs des détracteurs de la Russie", a ajouté la porte-parole.

"Qu'est-il arrivé à l'Allemagne, à Berlin, que cette situation soit devenue un problème si insoluble? Depuis de nombreux mois, probablement plus d'un an, on assiste à une campagne sauvage contre tout ce qui est lié aux médias russes, à un comportement dégoûtant de l'Union des journalistes allemands […]. Je ne veux pas penser que l'Allemagne est proche de cette campagne. C’est une campagne indigne."

Mme Zakharova a rappelé que l'Allemagne avaient des obligations internationales en matière de liberté des médias.

Des chaînes populaires définitivement supprimées

Fin septembre, la branche allemande de la chaîne de télévision RT avait été privée de ses deux comptes sur YouTube, lesquels comptaient plus de 600.000 abonnés.
Le régulateur russe des télécommunications Roskomnadzor a demandé à Google, gérant de YouTube, de débloquer les comptes RT Deutsch et Der Fehlende Part, dénonçant la violation des principes fondamentaux de la liberté de diffusion de l’information et de la censure à l’encontre des médias russes.
Selon le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, la suppression des chaînes de RT sur YouTube constitue une violation grave des lois russes puisqu’il s’agit de "censure et de tentatives d’entraver le fonctionnement des médias".

Médias russes hors de Russie

Ces dernières années, la situation des médias russes dans certains pays occidentaux est devenue très complexe.
En août, Facebook a supprimé une publication de Sputnik France reprenant les propos de Martin Blachier au sujet du pass sanitaire et de la vaccination. Le réseau social a en outre envoyé un avertissement à Sputnik France l’informant que son compte risquait la suppression complète. Pourtant, bien d’autres médias et personnalités politiques avaient cité les mêmes propos de M.Blachier sans conséquences apparentes.
En novembre 2016, le parlement européen avait adopté une résolution insistant sur la nécessité de lutter contre les médias russes, notamment contre Sputnik et RT. Le Président russe Vladimir Poutinea félicité, à cette occasion, les journalistes des deux médias, saluant l’efficacité de leur travail. Il avait estimé que la résolution de l’UE marquait une dégradation évidente des notions de démocratie dans la société occidentale et espéré que le bon sens triompherait.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала