Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Economie et entreprise - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Économie

Produire un mix d’énergies: EDF avance une solution à une nouvelle crise

© Photo Pexels / PixabayDes sources d’énergie renouvelable (image d'illustration)
Des sources d’énergie renouvelable (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 16.10.2021
S'abonner
Exclusif
Alors qu’une tâche prioritaire à court terme est d’atténuer l’effet de la flambée des prix du gaz en Europe pour les consommateurs, il faut mettre en place à long terme une production d’un mélange d’énergies, assure Béatrice Buffon, à la direction internationale d’EDF, lors de la Semaine russe de l'énergie 2021 à laquelle Sputnik a assisté.
Seule la production d’un mélange d’énergies -nucléaire, renouvelables, gaz- pourrait sauver le monde d’une nouvelle crise énergétique, a déclaré Béatrice Buffon, directrice exécutive groupe, en charge de la direction internationale d’EDF, dans les couloirs de la Semaine russe de l'énergie 2021 consacrée notamment à la montée en flèche du prix du gaz en Europe ces derniers mois.

"Nous devons mettre en place des solutions innovantes et à faible teneur en carbone, nous avons besoin du nucléaire, des énergies renouvelables, et il y a encore des actifs gaziers dans certains pays. Nous avons besoin de tout cela", a estimé Mme Buffon -qui s'exprimait en anglais pour l'occasion.

Il importe de commencer par atténuer l’impact négatif de la hausse des prix du gaz sur les consommateurs, "mais dans une perspective à moyen et long terme, nous devons développer les moyens de production appropriés pour éviter ce type de crise", note-t-elle.
"Je pense qu'une production équilibrée d’un mélange des ressources est essentielle, nous devons faire quelque chose concernant l'urgence climatique et nous voyons qu'elle a un impact direct sur l'économie et sur la capacité des consommateurs à payer l'électricité et le gaz aujourd'hui pour le chauffage. En France, l'impact est énorme sur les consommateurs."

Ne pas négliger les énergies renouvelables

Béatrice Buffon se dit persuadée que les énergies renouvelables ont un grand potentiel, de même que le nucléaire.
"Nous devons accélérer le développement des énergies renouvelables partout. Et il y a un fort potentiel dans l'éolien, le solaire et l'hydraulique dans de nombreux pays, nous devons accélérer", insiste-t-elle.
Selon la responsable d’EDF, des solutions peuvent être mises en place, mais elles ne sont pas assez déployées et il faut procéder plus vite sur cela.
Pour rappel, d'ici à 2030, la France espère favoriser l'émergence de nouvelles industries de pointe, se doter de petits réacteurs nucléaires modulaires et retrouver "un cycle vertueux: innover produire, exporter, et ainsi financer [son] modèle social", selon Emmanuel Macron qui l’a annoncé dans son discours du 12 octobre. Dans ce dernier, le Président expliquait l’intention de Paris d’investir au cours des cinq années à venir 30 milliards d’euros afin de pallier "une sorte de déficit de croissance français".

La crise du gaz

Le 6 octobre, le gaz naturel a atteint son maximum historique à 1.937 dollars pour 1.000 mètres cubes. Depuis, il a reculé et s’affiche ce 15 octobre à 1.174 dollars.
Intervenant le 13 octobre à la Semaine de l’énergie russe, Vladimir Poutine a cité plusieurs facteurs expliquant selon lui les causes de l’envolée des prix du gaz.
"L’augmentation des prix du gaz en Europe est une conséquence du déficit d’électricité et pas le contraire. Il ne faut pas mettre ses problèmes sur le dos d’autrui, comme tentent de le faire certains de nos partenaires", a-t-il signalé.
© Sputnik . Julia BelyakovaLa Semaine russe de l'énergie 2021
La Semaine russe de l'énergie 2021 - Sputnik France, 1920, 15.10.2021
La Semaine russe de l'énergie 2021
Les prix du gaz en Europe battent des records alors que les réserves sont au plus bas, entamées par un hiver prolongé en 2020-2021 et pas suffisamment remplies depuis. Un apport réduit des énergies renouvelables, comme l'éolien, pour des raisons météorologiques, ne fait qu’aggraver la situation. Tout cela intervient sur fond de sortie de la pandémie du Covid-19: l’offre est réduite alors que la demande est en hausse après la levée de nombreuses restrictions sanitaires.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала