Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

"Petit collabo de salon": Jadot s’en prend à Zemmour qui renvoie la balle à BHL

Yannick Jadot - Sputnik France, 1920, 18.10.2021
S'abonner
La poussée d’Éric Zemmour peut être expliquée par le fait qu’il joue sur les angoisses de la population, estime Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle. Jugeant révisionniste le discours du polémiste sur la position des juifs sous Vichy, Jadot le qualifie de "petit collabo".
Candidat d'Europe écologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle, l’eurodéputé Yannick Jadot s’est exprimé au sujet d’Éric Zemmour sur BFM TV le 17 octobre.
Évoquant la nécessité d’avoir un "projet qui rassemble", il a réfuté l’idée d’un second mandat d’Emmanuel Macron et a lancé quant au quasi-candidat Éric Zemmour:

"Cinq ans de Macron, c'est le statu quo, et donc le chaos, et Zemmour ce petit collabo de salon qui se prend pour un résistant, même pas en rêve".

Sur les causes de sa popularité

Le chef du parti écologiste a avancé une explication quant à l’envolée de Zemmour dans l’opinion publique.
D’après le dernier sondage réalisé par Ifop Fiducial pour LCI et Le Figaro et publié le 15 octobre, 16% des personnes interrogées ont en effet l’intention de voter pour lui au premier tour, coude à coude avec Marine Le Pen (17%) et Xavier Bertrand (15%).
L’identité française, y compris le choix d’un prénom typique français, reste l’un de ses thèmes de prédilection. L’ex-chroniqueur de CNews prône "l’immigration zéro" en rejetant l’islam qui est, d’après lui, "incompatible avec les principes de la France".
D’après Jadot, actuellement crédité de 7% des intentions de vote au premier tour, selon le sondage d’Ifop Fiducial, le succès du polémiste est avant tout le résultat des "angoisses" des Français, provoquées par "une classe politique qui a dirigé pendant longtemps".
"Vous avez quelqu'un qui, objectivement, arrive en disant "au fond il n'y a pas de solution" aux questions des Français, sur le pouvoir d'achat ou l'économie. Au fond il ne répond à rien, il dit qu'il y a un bouc émissaire: les musulmans", a poursuivi Yannick Jadot sur BFM TV.

Une position révisionniste de Zemmour

En utilisant le terme "collabo", le candidat écologiste fait référence à la position de Zemmour concernant le rôle du régime de Vichy dans le sort des juifs français.

"Quand vous mettez en scène Mengele, quand on sait sa responsabilité dans la Seconde Guerre mondiale et dans le régime nazi, que vous réhabilitez Pétain comme défenseur des juifs, ça s'appelle du révisionnisme. C'est une forme d'antisémitisme", a déjà eu l’occasion de remarquer Jadot le 8 octobre sur RTL.

"Nous menons campagne auprès des Françaises et des Français, pas pour discuter des prénoms de manière nauséabonde et réviser l'Histoire de France", a-t-il avancé.

Réaction de Zemmour

Éric Zemmour n’a pas tardé à réagir sur Twitter en renvoyant la balle à Bernard-Henri Lévy.
Par ailleurs, c’est au cours d’un débat avec Bernard-Henry Lévy sur CNews en 2019 qu’Éric Zemmour a réitéré ses propos sur le rôle de Pétain. "Un jour, dans une autre émission, vous avez osé dire que Pétain avait sauvé les juifs français. C'est une monstruosité, c'est du révisionnisme", avait lancé le philosophe. "C'est encore une fois le réel, je suis désolé", avait répondu le polémiste. Suite à cela, Éric Zemmour avait été jugé pour contestation de crime contre l’humanité mais relaxé début 2021.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала