Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Il menace d’incendier le collège où son fils a crié Allahu akbar pendant l’hommage à Paty

© AP Photo / Lewis JolySamuel Paty
Samuel Paty - Sputnik France, 1920, 19.10.2021
S'abonner
Alors que les établissements scolaires rendaient hommage vendredi 15 octobre à Samuel Paty, le professeur décapité par un terroriste il y a un an, un adolescent de 15 ans a crié Allahu akbar dans un collège de Valence. Il a été puni d’un avertissement ce qui n’a pas plu à son père, lequel a proféré des menaces envers le collège.
Lundi 18 octobre, un homme de 43 ans a été interpellé et placé en garde à vue à Valence après s’être rendu au collège de son fils de 15 ans et y avoir proféré des menaces, rapporte France Bleu.
La colère du père de famille a été suscitée par l’avertissement dont son fils avait été sanctionné vendredi. Lors de la minute de silence en classe en hommage au professeur Samuel Paty, décapité un an auparavant par un terroriste à proximité de son collège de Conflans-Sainte-Honorine, cet élève du collège Jean-Zay de Valence a hurlé Allahu akbar.
Le père s’est présenté au collège dès lundi matin et a menacé de l’incendier. Il a été interpellé par des policiers.
France Bleu précise que ce mardi matin il restait toujours en garde à vue. Une expertise psychiatrique pourrait être demandée.

Hommages de Castex et de Macron

Samedi 16 octobre, la mémoire de l’enseignant assassiné a été honorée dans les villes où il vivait et où il enseignait. Une plaque a été inaugurée à l’entrée du ministère de l’Éducation nationale par le Premier ministre et le ministre de l’Éducation aux côtés de la famille du professeur, d’autres membres du gouvernement et de nombreux anciens ministres de l’Éducation.
Dans son allocution Jean Castex a qualifié Samuel Paty de "serviteur de la République… victime du terrorisme islamiste et de la lâcheté humaine".
"Rendre hommage à Samuel Paty c’est rendre hommage à la République", a-t-il indiqué.
En fin de journée, Emmanuel Macron s'est joint aux hommages en postant, sur les réseaux sociaux, un clip vidéo de 40 secondes honorant la mémoire du professeur.

98 incidents recensés

Jean-Michel Blanquer a révélé sur le plateau des 4 Vérités de France 2 que 98 incidents avaient été recensés dans des établissements scolaires lors des hommages. Il s’agissait "des interruptions pendant les hommages, un élève qui dit n’importe quoi ou un élève qui est menaçant".
"Tout ceci reste des cas très isolés et que nous traitons, il y a un suivi", a détaillé le ministre.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала