Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

"Tout pas aura des conséquences": Moscou avertit de nouveau contre l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan

© Sputnik . Mikhail Markiv / Aller dans la banque de photosNational flag of Ukraine and the NATO flag.
National flag of Ukraine and the NATO flag. - Sputnik France, 1920, 21.10.2021
S'abonner
Après que Washington a assuré à Kiev que la "porte de l’Otan est ouverte" à l’Ukraine, Moscou a souligné une nouvelle fois que l’adhésion du pays à l’Alliance ne resterait pas sans conséquence.
"Ce serait un pas très dangereux qui ferait réagir la Russie". C’est ainsi que le vice-ministre russe des Affaires étrangères Andreï Roudenko a commenté les récentes déclarations du chef du Pentagone Lloyd Austin concernant les aspirations de l’Ukraine à rejoindre l’Otan.
Le diplomate a réagi aux propos de M.Austin qui avait souligné lors de sa visite à Kiev qu’"aucun pays tiers" n'avait "de droit de veto sur les décisions d'adhésion à l'Otan", que l'Ukraine avait "le droit de décider de sa propre politique étrangère future", et cela "sans aucune ingérence extérieure".
"Comme il s'agit de négociations entre l'Otan et l'Ukraine, c'est à eux de décider quand et ce qui est nécessaire, mais nous les avons en quelque sorte prévenus, tout pas aura des conséquences. L'Otan connaît notre position sur l'Ukraine", a déclaré Andreï Roudenko.
La visite américaine en Ukraine
Dans l’annonce du déplacement de Lloyd Austin en Europe, publiée le 17 octobre, le Pentagone a précisé que le secrétaire à la Défense devait venir en Ukraine et en Géorgie pour assurer ces deux pays que "la porte de l’Otan" leur était "ouverte" et pour encourager ces nations "à effectuer les changements nécessaires pour qu'elles puissent prétendre à l'adhésion à l'Alliance".
Une fois à Kiev le 19 octobre, Lloyd Austin a appelé la Russie, entre autres, "à mettre fin à ses activités déstabilisatrices dans la mer Noire et le long des frontières de l'Ukraine".
De son côté, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié les États-Unis de "principal partenaire de l'Ukraine dans le domaine de la sécurité et de la défense" et a exprimé sa gratitude à la partie américaine pour son assistance matérielle et technique.
Selon la Défense ukrainienne, le 10 octobre, Kiev a reçu un lot comprenant des fournitures médicales, des armes, dont certaines de précision, des munitions et des instruments d’observation électromagnétique. Le 18 octobre, les forces armées d'Ukraine ont reçu une deuxième cargaison d'assistance technique. Le ministère ukrainien de la Défense souligne que "depuis 2014, le pays a reçu un soutien logistique des États-Unis pour un montant total de plus de deux milliards de dollars".
La position de Moscou
Le 18 octobre également, le Kremlin a expliqué que les activités accrues de l’Otan près des frontières russes ont poussé la Russie à mener des manœuvres aux frontières ukrainiennes au cours du printemps dernier. Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a également souligné que l’entrée de l’Ukraine dans l’Otan serait "le pire des scénarios" et "au-delà de la ligne rouge des intérêts nationaux de la Russie". Un scénario qui "obligera la partie russe à prendre des mesures énergiques pour assurer sa sécurité".
Le ministre de la Défense Sergueï Choïgou a constaté également mercredi le renforcement des infrastructures de l’Otan à proximité des frontières de la Russie et de la Biélorussie ainsi que l’intensification importante du nombre de vols de l’aviation tactique et de reconnaissance de l’Alliance dans les régions limitrophes de la Russie.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала