Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

Alec Baldwin brise le silence après l’accident mortel en plein tournage

© AFP 2021 MARK SAGLIOCCOAlec Baldwin
Alec Baldwin - Sputnik France, 1920, 23.10.2021
S'abonner
Après avoir tué par accident la directrice de la photographie et blessé le réalisateur lors du tournage du film Rust, Alec Baldwin a laissé quelques mots sur les réseaux sociaux. Il a indiqué coopérer avec l’enquête et a exprimé son soutien à la famille de la victime.
Le lendemain de la tragédie survenue le 21 octobre lors du tournage du western Rust au Nouveau-Mexique, ayant causé la mort de la directrice de la photographie et blessé le réalisateur du film, l’auteur du tir fatal, l’acteur Alec Baldwin, s’est exprimé.
Le comédien s’est dit "dévasté" après le drame dans une publication sur son compte Twitter.
"Il n'y a pas de mots pour exprimer mon choc et ma tristesse face à l'accident tragique qui a coûté la vie à Halyna Hutchins, une épouse, une mère et une collègue profondément admirée", a-t-il écrit.
Il a ajouté "coopérer pleinement avec l’enquête de police pour déterminer comment cette tragédie s’est produite" et qu’il a "l’intention d’y participer".
Alec Baldwin a également noté qu’il est "en contact avec son mari, lui offrant [s]on soutien ainsi qu’à sa famille".
"Mon cœur est brisé pour son mari, leur fils, et tous ceux qui connaissaient et aimaient Halyna", a conclu l’acteur.

Un tir fatal

Le 21 octobre, la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, a été accidentellement tuée par Alec Baldwin lors du tournage du film Rust dans l’État américain du Nouveau-Mexique. Joel Souza, réalisateur du western, a été blessé et se trouvait dans un "état critique". Mais il serait sorti de l’hôpital, selon un tweet de la comédienne britannique Frances Fisher.
Pour l’heure, aucune poursuite n’a été engagée.

Déroulement de l’accident

Selon des documents judiciaires établis par les policiers pour obtenir un mandat de perquisition, cités par le Santa Fe Reporter, l’équipe du film répétait une scène quand l’accident s’est produit.
Le média précise que l’armurier avait disposé trois "pistolets factices" sur un chariot et qu’un assistant-réalisateur en a donné un à M.Baldwin en lui disant "arme froide", c’est-à-dire une arme qui n’est pas chargée dans le jargon du cinéma.
D’après le texte cité, l’assistant-réalisateur "ne savait pas qu’il y avait des balles réelles dans l’accessoire".
Le Santa Fe Reporter indique que l’acteur a transmis le costume qu’il portait lors du drame aux enquêteurs. L’arme concernée et les douilles ont aussi été remises à ces derniers.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала