Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Pierre Valentin: "Le wokisme est un opium des intellectuels"

© AFP 2021 JOSEP LAGOPrivilège blanc
Privilège blanc - Sputnik France, 1920, 25.10.2021
S'abonner
M. Blanquer entend désormais lutter ouvertement contre la "culture woke". Mais que recouvre ce terme, souvent mal compris? Pour Pierre Valentin, auteur d’une étude sur le sujet, le "wokisme" menace les fondements de l’universalisme français.
"Le wokisme sera la grande idéologie des années à venir", lance Pierre Valentin devant les caméras de Sputnik.
"Privilège blanc", "racisme systémique", "intersectionnalité des luttes" ou encore "hétéro-patriarcat": les concepts phares repris par les militants woke outre-Atlantique sont encore obscurs. Alors qu’est-ce que le "wokisme", ce mouvement dont tout le monde parle sans jamais parvenir à le définir précisément? "Le “wokisme”, c’est cette gauche qui voit les concepts de “rationalisme” et d’“universalisme” comme une “fiction blanche” et comme des constructions sociales de l’Occident", réplique Pierre Valentin, auteur d’une note pour la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) sur le sujet.
Initialement revendiquée par le mouvement Black Lives Matter à partir de 2013, la "culture woke" a ensuite essaimé dans les campus américains. Et en France? "41% des jeunes de 18-30 ans adhèrent à la notion de racisme systémique*. Ce sont les mêmes qui demain seront dans les médias, dans les institutions et qui travailleront avec les politiques", alerte Pierre Valentin.
"Nous sommes toujours à la remorque culturelle de l’Amérique. Il n’y a aucune raison qu’on ne suive pas le modèle américain et que le wokisme ne devienne l’un des premiers clivages en France, comme il l’est déjà au Royaume-Uni aujourd’hui", veut croire Pierre Valentin.
À quel prix l’Hexagone pourra-t-il échapper à ce que Pierre Valentin n’hésite pas à qualifier de "virus woke"? "Plus l’on trouve de nouveaux axes d’“oppression”, et plus ces luttes se divisent et s’entretuent. Cette idéologie ne pourra que s’autodétruire. La question, c’est: est-ce qu’on s’autodétruira en tant que civilisation avec elle, ou est-ce qu’on arrivera à s’en débarrasser avant?"
*Enquête IFOP pour les éditions Les Arènes, 1.513 personnes âgées de 18 à 30 ans interrogées en ligne du 12 au 17 février 2021, selon la méthode des quotas.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала