Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

La Première ministre néo-zélandaise bouscule une interprète pendant une conférence de presse – vidéo

Jacinda Ardern - Sputnik France, 1920, 26.10.2021
S'abonner
Lors d’une conférence de presse, la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a vraisemblablement bousculé une interprète en langue des signes. Étonnée, cette dernière est revenue accomplir son travail près de l’élue, laquelle s’est excusée.
Moment gênant entre la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et une interprète en langue des signes lors d’une conférence de presse vendredi 22 octobre à Wellington, la capitale du pays. Sa prise de parole terminée, la cheffe du gouvernement s’est mise en retrait, bousculant l’interprète hors du cadre des caméras. Volontaire ou non, l’incident a été partagé sur les réseaux sociaux et a lancé un début de polémique.
En revenant à sa place, l’interprète, sans doute étonnée, lance un regard mécontent en direction de Mme Ardern avant de poursuivre sa tâche. Au bout de quelques secondes, la Première ministre se retourne et semble s’excuser auprès de la femme.
Ce bref moment d’embarras a suscité l’attention de plusieurs médias internationaux, au point que Jacinda Ardern est revenue dessus ce mardi face aux journalistes. "Elle se trouvait sur ma gauche et j’essayais de ne pas gêner ou croiser mes collègues et de maintenir la distanciation sociale", a-t-elle expliqué, citée par la presse néo-zélandaise. "Mais bien sûr, ce faisant, je l’ai interrompue, pas intentionnellement, comme vous pouvez l’imaginer, et je lui ai présenté mes excuses à ce moment-là".

Comparaison

La journaliste de CNN Jeanne Moos, commentant l’extrait, n’y voit pas de bousculade et estime qu’une "vraie poussée" correspond à celle de Donald Trump lors du sommet de l’Otan en 2017 à Bruxelles. Afin d’apparaître au premier rang sur les photos, le Président américain de l’époque avait écarté, plus violemment, le Premier ministre du Monténégro Duško Marković.
Un geste qui n’a semble-t-il pas gêné davantage le dirigeant monténégrin et n’a pas créé d’incident diplomatique. M. Trump avait toutefois lourdement été critiqué outre-Atlantique pour ce comportement.

Tremblement de terre

La même conférence de presse a été légèrement perturbée par un tremblement de terre d’une magnitude de 5.9 dont l’épicentre se situait à environ 35 kilomètres de là. Jacinda Ardern a eu un bref sursaut en ressentant les secousses, demandant à la journaliste face à elle de répéter sa question. D’après la chaîne de télévision locale NDTV, aucun dégât ni blessé n’est à déplorer.
La Première ministre a dévoilé ce jour-là sa stratégie pour sortir le pays de son confinement strict. Elle souhaite d’abord voir un taux de vaccination de 90% pour les plus de 12 ans, alors qu’il est de 70% actuellement, avant de restaurer plus de libertés. Les travailleurs en contact rapproché avec leurs clients, soit 40%, sont désormais soumis à l’obligation vaccinale. Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, la Nouvelle-Zélande a comptabilisé 5.822 cas et seulement 28 décès.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала