Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Voiture de police - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Faits divers

Ce que l’on sait des émeutes qui ont secoué la ville d’Alençon

© SputnikVoiture de police nationale à Paris
Voiture de police nationale à Paris - Sputnik France, 1920, 27.10.2021
S'abonner
La ville d’Alençon, dans l’Orne, a vécu une nuit incendiaire. Face à une dizaine de voitures en feu, les pompiers et forces de l'ordre en intervention sont devenus la cible de tirs de mortiers d’artifice et ont été forcés de reculer.
Une nuit de violences urbaines a perturbé la commune d’Alençon, où plus d’une dizaine de véhicules ont été brûlés dans la nuit de mardi à mercredi 27 octobre.
Les faits ont eu lieu dans le quartier Perseigne. Les incendies auraient été orchestrés par une vingtaine de jeunes, a dit une source policière.
De la fumée a envahi tout le quartier. Un riverain a raconté à Ouest-France que chacun avait dû bouger sa voiture "pour ne pas se la faire cramer".
Arrivés sur les lieux, les pompiers et les forces de l'ordre ont été pris pour cible et visés par des tirs de mortiers d’artifice.
"On évoque des tirs de mortiers sur des policiers et des destructions par incendie de véhicules", a déclaré à l’AFP le procureur de la République d’Alençon François Coudert, précisant qu’aucun agent n’avait été blessé.

Ouverture d’une enquête

D'après une source policière, les "violences ont débuté vers 23h mardi, 13 voitures ont été brûlées à la suite de l’interpellation dans la journée de deux personnes pour trafic de stupéfiants". Le procureur, toutefois, ne "confirme pas qu’il puisse y avoir un lien entre cette interpellation et les faits". Les enquêteurs n’explorent “pas plus une piste qu’une autre”, a-t-il ajouté.
Une enquête de flagrance est ouverte pour "destruction par incendie et violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique".
Le maire socialiste Joaquim Pueyo a qualifié les faits "d'extrêmement graves" ce mercredi.
"Cette nuit, nous avons eu à déplorer une nuit de violences urbaines à Perseigne à Alençon, il y a une grosse dizaine de véhicules qui ont été incendiés. Les policiers sont intervenus rapidement pour stabiliser la situation, ils ont été renforcés par les gendarmes", a expliqué sur BFM TV la préfète de l'Orne, Françoise Tahéri.
Elle a en outre annoncé "des renforts dans la journée". "Conformément à la stratégie départementale de lutte contre la délinquance, les services de l’État poursuivront les actions renforcées qui ont été engagées pour assurer la tranquillité publique dans ce quartier et perturber les trafics de stupéfiants", ajoute-t-elle.

Policiers attaqués à Lyon

Au lendemain de cette nuit de violences urbaines dans l’Orne, des coups de feu ont été tirés en direction de policiers à Lyon près d’un point de deal. La situation a déclenché une opération du RAID et s’est poursuivie par un échange de tirs. Aucun blessé n’est à déplorer, mais les faits ont entraîné un vif débat sur la sécurité dans la ville entre Gérald Darmanin et le maire.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала