Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

"La prochaine fois, c’est un procès-verbal": la décision radicale d'un maire contre un dépôt sauvage

© Photo pixabay / cocoparisiennesac de déchets dans la rue
sac de déchets dans la rue - Sputnik France, 1920, 27.10.2021
S'abonner
Le problème des dépôts sauvages persiste en France. Las des habitants refusant d’utiliser comme il se doit les colonnes de tri, le maire d’une commune de Meurthe-et-Moselle est passé à l’acte et a renvoyé les planches usagées d’une habitante dans son jardin. En n’oubliant pas de filmer la scène pour la partager sur Facebook.
Alertés par un membre de son équipe municipale, Jean-Pierre Dessein et l’un de ses collaborateurs ont ainsi récupéré dimanche dernier des planches en bois déposées illégalement par une habitante avant de les renvoyer par-dessus le grillage du jardin de celle-ci, devant la caméra.
La vidéo de près de quatre minutes montre la femme, au visage flouté, s'indigner. "Il fallait nous appeler, on aurait ramassé", dit-elle. Et lui de rappeler: "À toutes les personnes qui jetteront des déchets, dès que nous les auront identifiées, ça sera retour à l’envoyeur!". "Il faut rendre à craspouille ce qui appartient à craspouille."
“La prochaine fois, c’est un procès-verbal”, a-t-il encore averti.

Il n’est pas le seul

Le problème des dépôts sauvages semble toucher de nombreux édiles. Plus tôt en octobre, le maire de Locminé (Morbihan) s’est également mis en colère à cause des habitants qui déposaient leurs sacs-poubelle au pied des nouvelles colonnes de tri, rapportait Actu Bretagne.
Ayant invité la presse, l’élu est allé ouvrir et fouiller les contenants illicites à plusieurs endroits de la commune afin de trouver un document permettant d’identifier le contrevenant. Celui-ci, a-t-il rappelé, encourt un retour de ses déchets devant sa porte et une amende de 135 euros, pouvant atteindre 1.500 euros en cas de flagrant délit.

Une agression

Début juillet, une conseillère municipale de Monsempron-Libos (Lot-et-Garonne) a même été agressée lorsqu'elle a aperçu un habitant déposer une piscine gonflable au pied des bennes à ordures et lui a fait une remarque, lui conseillant d’aller plutôt vers la déchetterie. Lorsque l’individu a refusé d’obéir, elle a voulu prendre une photo mais il s’est rué sur elle, l'a attrapée par le bras et a jeté son téléphone par terre, relate La Dépêche.
En février 2021, le gouvernement français "a fait de la lutte contre les dépôts sauvages l’une de ses priorités" et a mis à disposition des collectivités et des agents qui luttent chaque jour contre eux un guide de référence. Il "répertorie les actions de prévention possible à l’échelle locale et les sanctions encourues en cas d’abandon de déchets dans l’espace public ou dans un lieu inadapté".
90% des Français se sentent "concernés", dont 45% "très concernés" par les dépôts sauvages, indique le gouvernement.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала