Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Première en France: la cour d'appel de Toulouse reconnaît la nocivité des éoliennes pour la santé

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosUne éolienne
Une éolienne  - Sputnik France, 1920, 04.11.2021
S'abonner
La cour d’appel de Toulouse a reconnu la réalité du syndrome des éoliennes, nocives pour la santé, et a condamné l’exploitant à indemniser les riverains. "C’est inédit en France sur le plan sanitaire", selon l’avocate des plaignants.
Ce couple du Tarn pour lequel la vie est devenue insupportable à cause d’éoliennes situées à 700 mètres de leur habitation est le premier en France à gagner en justice, rapporte France Bleu.
"C’est un soulagement. Vous n’imaginez pas. Notre joie est immense. Notre souffrance est enfin reconnue après tant d’années de procédure judiciaire", se félicitent Christel et Luc Fockaert, un couple de Belges résidant à Fontrieu.
L’arrêt prononcé le 8 juillet 2021 par la cour d’appel de Toulouse indique que les nuisances sonores et visuelles dégagées par les éoliennes constituent "un trouble du voisinage mais ont aussi un impact nocif sur la santé".
Le couple a été débouté en première instance début 2020. Les juges ont reconnu les nuisances sonores, mais pas de manière anormale. La cour de Toulouse a, tout au contraire, reconnu la réalité du syndrome des éoliennes, entraînant une altération de l’état de santé.
"C’est inédit en France sur le plan sanitaire", souligne Alice Terrasse, l’avocate des plaignants, citée par France Bleu.

Vivre était devenu insupportable

Les éoliennes ont été installées sur les hauteurs de Fontrieu en 2008. Elles sont invisibles du village, mais leur bruit parvient jusqu’aux plus proches riverains. Les lumières blanches agressives de jour comme de nuit n’ont été remplacées par un éclairage rouge qu’en 2015.
En 2015, les Fockaert ont décidé de vendre leur corps de ferme acheté en 2004 et rénové depuis.
"Vivre ici était devenu insupportable. Les premiers symptômes ne sont pas apparus immédiatement", confient-ils à la radio.
Les exploitants du parc éolien ont été condamnés à indemniser le couple à hauteur de 110.000 euros (dommages-intérêts et remboursements de frais). Selon lui, les exploitants n’ont pas formé de recours en cassation.

Symptômes du syndrome des éoliennes

Le site Doctissimo indique que de plus en plus de personnes vivant près de ces installations seraient touchées par le syndrome des éoliennes.
À en juger d’après les déclarations de riverains à l’Académie de médecine, les symptômes du syndrome des éoliennes, qui n’est pas reconnu comme une maladie, couvrent un large spectre: depuis les troubles du sommeil, la fatigue ou encore les nausées jusqu’aux vertiges et céphalées en passant par le stress, la dépression ou les troubles de la mémoire.
Pour de nombreux riverains les éoliennes sont à l’origine de troubles psychologiques difficiles à supporter.
En France, la distance entre habitations et éoliennes est fixée à 500 mètres.

Appel à multiplier le nombre d’éoliennes par quatre

À une dizaine de jours du sommet de Glasgow sur le climat dont les participants ont prôné l’énergie renouvelable afin de parvenir à une neutralité carbone, une coalition mondiale de plus de 90 entreprises et associations du secteur de l’énergie éolienne a publié le Manifeste de la COP26.
La coalition a appelé les gouvernements à prendre des mesures concrètes pour atteindre zéro émission nette, notamment à multiplier par quatre par rapport aux niveaux actuels les installations de production d’électricité éolienne.
"Le monde a besoin de mesures radicales pour combattre l’urgence climatique. Le secteur éolien dispose des outils nécessaires pour atteindre des objectifs ambitieux", indique le Manifeste.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала