Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Une lentille - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Multimédia

Iran: des exercices militaires sur la côte du golfe d’Oman

S'abonner
Le 7 novembre, la phase principale des exercices Zolfaqar-1400 a débuté en Iran. Des unités d’infanterie, des unités mécanisées, la Marine, l’Armée de l’air et les forces de défense aérienne de la République islamique participent à ces exercices militaires qui se déroulent dans le sud-est du pays, dans le golfe d’Oman.
Retrouvez les images des manœuvres en Iran dans ce diaporama de Sputnik.
© AFP 2021 Iranian Army office

Les forces armées iraniennes ont entamé dimanche 7 novembre les exercices militaires Zolfaqar-1400 sur la côte iranienne dans le golfe d’Oman.

Les forces armées iraniennes ont entamé dimanche 7 novembre les exercices militaires Zolfaqar-1400 sur la côte iranienne dans le golfe d’Oman. - Sputnik France
1/12

Les forces armées iraniennes ont entamé dimanche 7 novembre les exercices militaires Zolfaqar-1400 sur la côte iranienne dans le golfe d’Oman.

© AFP 2021 Iranian Army office

Les exercices couvrent une zone de la partie orientale du détroit d’Ormuz, qui relie le golfe d’Oman au golfe Persique, à la partie nord de l’océan Indien et à la mer Rouge.

Les exercices couvrent une zone de la partie orientale du détroit d’Ormuz, qui relie le golfe d’Oman au golfe Persique, à la partie nord de l’océan Indien et à la mer Rouge. - Sputnik France
2/12

Les exercices couvrent une zone de la partie orientale du détroit d’Ormuz, qui relie le golfe d’Oman au golfe Persique, à la partie nord de l’océan Indien et à la mer Rouge.

© AFP 2021 Iranian Army office

L’armée de Terre, la Marine, l’Armée de l’air et les forces de défense aérienne iraniennes participent aux manœuvres.

L’armée de Terre, la Marine, l’Armée de l’air et les forces de défense aérienne iraniennes participent aux manœuvres. - Sputnik France
3/12

L’armée de Terre, la Marine, l’Armée de l’air et les forces de défense aérienne iraniennes participent aux manœuvres.

© AFP 2021 Iranian Army office

En outre, des radars et des drones, notamment Ababil-3, Yasir-3, Saeghe, Mohajer-4 et Simorgh, participent aux exercices.

En outre, des radars et des drones, notamment Ababil-3, Yasir-3, Saeghe, Mohajer-4 et Simorgh, participent aux exercices. - Sputnik France
4/12

En outre, des radars et des drones, notamment Ababil-3, Yasir-3, Saeghe, Mohajer-4 et Simorgh, participent aux exercices.

© AFP 2021 Iranian Army office

Selon le scénario, l’armée iranienne devait repousser un ennemi menant une attaque conventionnelle sur le littoral.

Selon le scénario, l’armée iranienne devait repousser un ennemi menant une attaque conventionnelle sur le littoral. - Sputnik France
5/12

Selon le scénario, l’armée iranienne devait repousser un ennemi menant une attaque conventionnelle sur le littoral.

© AFP 2021 Iranian Army office

Les unités du corps des marines et des gardes-côtes des forces armées iraniennes ont empêché le débarquement de troupes amphibies lourdement armées.

Les unités du corps des marines et des gardes-côtes des forces armées iraniennes ont empêché le débarquement de troupes amphibies lourdement armées. - Sputnik France
6/12

Les unités du corps des marines et des gardes-côtes des forces armées iraniennes ont empêché le débarquement de troupes amphibies lourdement armées.

© AFP 2021 Iranian Army office

Les navires de surface et les sous-marins conventionnels de l’ennemi ont été visés par des missiles et des torpilles provenant de navires, de bateaux et d’avions de la Marine et de l’Armée de l’air iraniennes.

Les navires de surface et les sous-marins conventionnels de l’ennemi ont été visés par des missiles et des torpilles provenant de navires, de bateaux et d’avions de la Marine et de l’Armée de l’air iraniennes. - Sputnik France
7/12

Les navires de surface et les sous-marins conventionnels de l’ennemi ont été visés par des missiles et des torpilles provenant de navires, de bateaux et d’avions de la Marine et de l’Armée de l’air iraniennes.

© AFP 2021 Iranian Army office

Les exercices comprenaient également un scénario inverse: la prise du littoral de l’ennemi par des troupes amphibies et aéroportées.

Les exercices comprenaient également un scénario inverse: la prise du littoral de l’ennemi par des troupes amphibies et aéroportées. - Sputnik France
8/12

Les exercices comprenaient également un scénario inverse: la prise du littoral de l’ennemi par des troupes amphibies et aéroportées.

© AFP 2021 Iranian Army office

Selon l’amiral Mahmoud Mousavi, un des responsables de ces manœuvres, les observateurs ont donné une appréciation positive à l’utilisation de groupes légèrement armés appuyés par des tirs d’artillerie et informés en temps réel grâce à des drones et des appareils éclaireurs.

Selon l’amiral Mahmoud Mousavi, un des responsables de ces manœuvres, les observateurs ont donné une appréciation positive à l’utilisation de groupes légèrement armés appuyés par des tirs d’artillerie et informés en temps réel grâce à des drones et des appareils éclaireurs. - Sputnik France
9/12

Selon l’amiral Mahmoud Mousavi, un des responsables de ces manœuvres, les observateurs ont donné une appréciation positive à l’utilisation de groupes légèrement armés appuyés par des tirs d’artillerie et informés en temps réel grâce à des drones et des appareils éclaireurs.

© AFP 2021 Iranian Army office

Les forces armées iraniennes effectuent chaque année des entraînements dans cette région.

Les forces armées iraniennes effectuent chaque année des entraînements dans cette région. - Sputnik France
10/12

Les forces armées iraniennes effectuent chaque année des entraînements dans cette région.

© AFP 2021 Iranian Army office

Le 3 novembre, les médias iraniens avaient relaté une tentative d’arraisonnement d’un pétrolier iranien par les navires de guerre de la Cinquième flotte américaine. Opération au cours de laquelle les militaires américains ont utilisé plusieurs hélicoptères et navires d’attaque. Le même jour, des images vidéo ont été diffusées, montrant les forces du Corps des gardiens de la Révolution islamique couper court à cet abordage. Cependant, Washington a démenti la version iranienne des faits.

Sur la photo: des soldats iraniens lors des exercices dans le golfe d’Oman.

Le 3 novembre, les médias iraniens avaient relaté une tentative d’arraisonnement d’un pétrolier iranien par les navires de guerre de la Cinquième flotte américaine. Opération au cours de laquelle les militaires américains ont utilisé plusieurs hélicoptères et navires d’attaque. Le même jour, des images vidéo ont été diffusées, montrant les forces du Corps des gardiens de la Révolution islamique couper court à cet abordage. Cependant, Washington a démenti la version iranienne des faits.Sur la photo: des soldats iraniens lors des exercices dans le golfe d’Oman. - Sputnik France
11/12

Le 3 novembre, les médias iraniens avaient relaté une tentative d’arraisonnement d’un pétrolier iranien par les navires de guerre de la Cinquième flotte américaine. Opération au cours de laquelle les militaires américains ont utilisé plusieurs hélicoptères et navires d’attaque. Le même jour, des images vidéo ont été diffusées, montrant les forces du Corps des gardiens de la Révolution islamique couper court à cet abordage. Cependant, Washington a démenti la version iranienne des faits.

Sur la photo: des soldats iraniens lors des exercices dans le golfe d’Oman.

© AFP 2021 Iranian Army office

Les incidents dans le golfe Persique impliquant les militaires iraniens et américains sont récurrents depuis 2018. Cette année-là, les États-Unis se sont retirés de l’accord sur le nucléaire et ont imposé de nouvelles sanctions contre Téhéran à l’initiative de Donald Trump, Président américain de l’époque.

Sur la photo: un Mirage F1 Dassault de l’Armée de l’air iranienne lors des exercices dans le golfe d’Oman.

Les incidents dans le golfe Persique impliquant les militaires iraniens et américains sont récurrents depuis 2018. Cette année-là, les États-Unis se sont retirés de l’accord sur le nucléaire et ont imposé de nouvelles sanctions contre Téhéran à l’initiative de Donald Trump, Président américain de l’époque.Sur la photo: un Mirage F1 Dassault de l’Armée de l’air iranienne lors des exercices dans le golfe d’Oman. - Sputnik France
12/12

Les incidents dans le golfe Persique impliquant les militaires iraniens et américains sont récurrents depuis 2018. Cette année-là, les États-Unis se sont retirés de l’accord sur le nucléaire et ont imposé de nouvelles sanctions contre Téhéran à l’initiative de Donald Trump, Président américain de l’époque.

Sur la photo: un Mirage F1 Dassault de l’Armée de l’air iranienne lors des exercices dans le golfe d’Oman.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала