Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Pénurie de médecins en France? Une commune de Savoie s’inquiète

© Photo Pixabay / SemeventUne visite chez le médecin
Une visite chez le médecin  - Sputnik France, 1920, 08.11.2021
S'abonner
Faisant face à une pénurie de médecins, une commune de Savoie invite des généralistes à venir s’y installer. Or, le problème dépasse de loin le cadre local et se retrouve dans toute la France, le nombre de professionnels de santé ne cessant de diminuer.
La mairie du Pont-de-Beauvoisin, une petite commune de 2.100 habitants du département de Savoie, a lancé un appel aux médecins généralistes, les invitant à venir s’y installer, relate Le Dauphiné libéré.
"Plusieurs professionnels de santé vont partir à la retraite. Recherche urgente de médecins généralistes". La commune s’engage à les soutenir.
"On veut montrer qu’on est partie prenante pour trouver des médecins", explique au média le maire, Christian Berthollier.

Dans toute la France

Le Pont-de-Beauvoisin n’est pas l’unique commune de France à se trouver confrontée à ce problème. Dans le contexte de la crise sanitaire, la pénurie de médecins se fait sentir tout particulièrement et ce, dans toutes les régions. Les exemples ne manquent pas.
En Bretagne, la ville de Paimpol avait installé en août dernier deux banderoles aux entrées pour tenter de réduire la pénurie des professionnels de santé.
"Docteurs, venez à Paimpol, on va bien vous soigner".
À Dieppe, en Seine-Maritime, où exercent 18 généralistes, les médecins interrogés par France 3 estiment qu'il manque encore 15 médecins pour répondre aux besoins de la population.
L’Ain compte 6,9 médecins généralistes pour 10.000 habitants contre 8,9 au niveau national, a récemment révélé La Tribune républicaine.
La tendance se manifeste également dans les départements d'Île-de-France et concerne aussi bien les généralistes que les spécialistes. En dix ans, les Hauts-de-Seine ont perdu 199 médecins généralistes, révèle Le Parisien.

Problème persistant

Dans une étude publiée en mars dernier, la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) avait alerté sur le problème. Et même si l’étude constate que la baisse du nombre de généralistes est compensée par la hausse de celui des spécialistes, elle prévoit que le nombre de médecins va diminuer jusqu'en 2024 et ne retrouvera son niveau actuel qu'en 2030. Toutefois, compte tenu des besoins croissants d'une population vieillissante, cela se traduira par une diminution de la densité médicale en France dans les prochaines années et ce "creux" ne sera rattrapé qu'en 2035.
La moyenne d’âge des généralistes est inquiétante et les conditions d’exercice des praticiens se dégradent, a constaté pour sa part Actu Occitanie. Parmi les réticences des médecins qui ne souhaitent pas s’installer en zone rurale, le média avait relevé une grande quantité de travail, des horaires à rallonge, l’isolement, le peu de moyens, l’absence d’accès direct à des examens complémentaires ou encore le manque de loisirs et de divertissements.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала