Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

La réforme des retraites en France reportée à 2022

CC0 / PICNIC_Fotografie / Un couple des personnes âgées (image d'illustration)
Un couple des personnes âgées (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 09.11.2021
S'abonner
Le Président Macron a confirmé qu'il n'y aurait pas de réforme des retraites avant 2022 et annoncé une nouvelle étape de l'assurance chômage dans une allocution télévisée.
La France ne poursuivra pas la réforme des retraites avant 2022, a annoncé ce mardi 9 novembre le Président Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée, la 9e depuis le début de la pandémie de Covid-19.
Il a expliqué cette décision par "la situation sanitaire que nous vivons et qui est en train de se dégrader partout en Europe". D’après le Président, les conditions actuellement "ne sont pas réunies pour relancer" la suite de la réforme. Il évoque la nécessité de mener des débats autour des décisions claires qui devraient être prises.
Les organisations syndicales et professionnelles ont exprimé le souhait unanime "de concentrer les efforts sur le besoin de concorde dans ce moment que vit notre nation", selon Emmanuel Macron.

"Pour autant, notre volonté de sauver notre modèle par répartition et d’en corriger les inégalités n’a pas changé", a souligné le Président.

Le dirigeant du pays a rappelé qu’à partir du 1er novembre cette année la retraite minimale pour les agriculteurs "attendue depuis si longtemps" était entrée en vigueur.

Quelles sont ces "décisions claires" concernant les retraites?

Affirmant que les conditions ne sont pas réunies, Emmanuel Macron détaille que dans les plans de 2022, parmi les "idées claires" pour donner une suite à la réforme des retraites, il y a la volonté d’harmoniser les règles entre public et privé, d’aller "vers un système plus juste en supprimant les régimes spéciaux", de "travailler plus longtemps en repoussant l'âge légal".
Qui plus est, le Président a avancé qu’aucune pension ne devrait être inférieure à 1.000 euros au terme d'une carrière complète.
ll est également prévu d'aller vers plus de liberté en permettant de "partir en retraite progressivement", d’accumuler "les droits plus rapidement pour ceux qui le souhaitent" et aussi d'"encourager le travail au-delà de l'âge légal pour celles et ceux qui en ont envie".

"La retraite ne doit être ni une contrainte, ni une angoisse, mais un choix plus libre, plus simple, plus lisible", résume le Président français.

Une nouvelle étape de la réforme de l'assurance chômage

En parlant du chômage en France, Emmanuel Macron s’est félicité qu’il soit "au plus bas depuis près de 15 ans".
"Nous ne devons pas viser seulement 7% de chômage mais bien le plein emploi", a ajouté le Président lors de son allocution, soulignant qu’il fallait continuer à améliorer la situation dans cette direction.
Selon le Président, "les artistes, artisans, indépendants, salariés, entrepreneurs ont été accompagnés avec le chômage partiel, les prêts garantis par l’État, le fonds de solidarité et de nombreuses aides sectorielles".

"Les réponses continueront d’être adaptées en fonction des besoins et les prêts garantis par l’État seront prolongés jusqu’en juin 2022 à cet effet", a promis le chef d'État.

Une nouvelle étape de la réforme de l'assurance chômage commence à partir du 1er décembre: il faudra avoir travaillé au moins 6 mois dans les deux dernières années pour pouvoir être indemnisé, contre quatre actuellement.

"Depuis un mois, les règles ont commencé à changer pour rendre la reprise du travail plus attractive dans tous les cas. À partir du 1er décembre, une nouvelle étape va s’engager: il faudra avoir travaillé au moins 6 mois dans les deux dernières années pour pouvoir être indemnisé", a lancé le Président.

En outre, à partir des prochaines semaines, Pôle emploi sera chargé de réexaminer "les centaines de milliers d’offres d’emploi disponibles sans réponse".
Ainsi, les demandeurs d’emploi qui ne démontreront pas une recherche active "verront leurs allocations suspendues", a ajouté Macron.
Le Président a en outre déclaré que la France défendrait un nouveau modèle d’investissement et de croissance alors qu'elle prendrait la présidence de l’Union européenne en 2022 "dans ce contexte du choc des puissances et de déstabilisation de nombreuses zones du monde".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала