Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

Un avion-espion US s'approche des frontières russes à une distance de 35 km

© Sputnik . Vitali BelooussovMer Noire
Mer Noire - Sputnik France, 1920, 10.11.2021
S'abonner
Outre l’activité de la marine américaine en mer Noire, les vols militaires près des frontières russes s’intensifient ces derniers jours. Après les deux bombardiers stratégiques signalés le 6 novembre, un avion-espion s’est approché des frontières à une distance de 35 kilomètres trois jours plus tard.
Un avion E-8C Joint STARS de l'US Air Force destiné à mener des missions de reconnaissance et à guider des tirs a été détecté le 9 novembre près de la frontière russe au-dessus de la mer Noire, indique le ministère de la Défense dans un communiqué.
Ce rapprochement a été signalé entre 14h15 et 19h28 par des moyens de détection radar des forces aérospatiales russes qui surveillaient ses déplacements au-dessus de la mer Noire.
L'avion, qui avait décollé de la base aérienne de Ramstein en Allemagne, a volé pendant plus de cinq heures à une altitude comprise entre 7.000 et 10.000 mètres au-dessus des parties nord-ouest, centre et nord-est de la mer Noire. L’aéronef s’est approché jusqu’à 35 kilomètres de la frontière russe.
C’est le deuxième cas du genre en trois jours. Le 6 novembre, deux bombardiers stratégiques américains B-1B s’étaient déjà approchés des frontières sud de la Russie à une distance d'environ 100 kilomètres, avait informé le ministère russe de la Défense.

La mer Noire, théâtre d'hostilités?

Le 9 novembre, le ministère russe de la Défense a estimé que le Pentagone étudiait la mer Noire comme théâtre d’éventuelles d'hostilités au cas où Kiev préparerait une solution militaire au conflit dans le Donbass. Selon le ministère, Washington veut exploiter militairement le territoire de l’Ukraine.
Actuellement, les États-Unis, ses alliés et des partenaires de l'Otan mènent des exercices conjoints dans la région de la mer Noire. Le destroyer lance-missiles américain USS Porter et le navire de commandement Mount Whitney, qui sont entrés en mer Noire, se trouvent actuellement dans le port de la ville de Batoumi, en Géorgie, alors que le pétrolier John Lenthall se situe dans la partie sud-ouest de la zone.
Outre l'US Navy, ces exercices prévoient la participation d'aviation tactique, de patrouille et stratégique, ainsi que des contingents des forces armées bulgare, géorgienne, roumaine, turque et ukrainienne.
Le ministère russe pointe les "actions imprévues des forces américaines, qui créent un groupement multinational de forces armées à proximité immédiate de la frontière russe".

"Ces actions sont un facteur de déstabilisation dans la région de la mer Noire, dont l'un des objectifs est le développement militaire du territoire de l'Ukraine", juge-t-il.

Les relations Russie-Otan

Les relations entre la Russie et l’Otan sont actuellement au plus bas. Le Kremlin a annoncé sa décision de suspendre à partir de début novembre les travaux de la mission de liaison militaire de l’Alliance à Moscou après que l’Otan a expulsé huit de ses diplomates.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала