Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Une adolescente retrouvée droguée et violée à Paris: un migrant mineur se prenait en selfie avec

© Sputnik . Alexandra Masaltseva / Aller dans la banque de photosRue de Paris
Rue de Paris - Sputnik France, 1920, 12.11.2021
S'abonner
Frappée par la scène d’un garçon se livrant à des selfies avec une fille totalement inconsciente, allongée sur le trottoir en plein jour à Paris, la police est intervenue. Tabassée, droguée et violée, l’adolescente, qui avait fugué de son foyer, a été placée en réanimation, l’individu interpellé.
Alors que l’adolescente qui avait disparu au cours d’un jogging en forêt en Mayenne a été retrouvée vivante, une jeune fille de 17 ans a été retrouvée inconsciente à Paris par des policiers en patrouille dans le quartier de Barbès dans l’après-midi du 7 novembre, rapporte Le Parisien.
C’est le comportement bizarre d’un couple qui a attiré leur attention: un jeune homme était en train de faire des selfies avec une fille allongée sur le trottoir et complètement inconsciente. Elle a immédiatement été hospitalisée, son pronostic vital étant engagé. L’individu a été interpellé.
L’adolescente présentait de multiples ecchymoses et des traces de viol. Les analyses toxicologiques ont révélé qu’elle avait fumé du cannabis et absorbé un médicament destiné à soigner l’épilepsie, mais pouvant aussi être utilisé comme drogue.
Une fois son état stabilisé, l’adolescente a été auditionnée. Souffrant d’amnésie, elle n’a pu établir l’ordre des événements.

Une fugue

Originaire de l’Aisne et placée dans un foyer, elle a décidé de fuguer pour rejoindre son petit ami, mineur non accompagné, habitant un squat à Paris. Selon les éléments de l’enquête, le 7 novembre, avant d’être découverte inconsciente par les policiers, elle a fumé du cannabis et a avalé un médicament antiépileptique souvent utilisé comme drogue dans des milieux défavorisés.
Le garçon interpellé, 16 ans, également mineur non accompagné et habitant un squat à Paris, nie les faits de viol, précise le quotidien. Les auditions se poursuivent.
Les fugues représentent 97% de tous les signalements de disparition de mineurs à la police et à la gendarmerie en 2019, selon le ministère de l’Intérieur. Et la plupart des fugues (63%) concernent des adolescents de plus de 15 ans.

La joggeuse disparue retrouvée

Le début de semaine a été marqué par la disparition inquiétante d’une lycéenne de 17 ans.
L’adolescente s’est volatilisée pendant son jogging dans une forêt le 8 novembre à Saint-Brice (Mayenne). Près du lieu de sa disparition, son père a retrouvé son téléphone, sa montre connectée et ses écouteurs avec des traces de sang.
Elle a été retrouvée vivante environ 24 heures plus tard dans un restaurant de Sablé-sur-Sarthe, à environ dix kilomètres de la zone où elle était partie faire son jogging. La lycéenne, en état de choc, a été hospitalisée. Elle a affirmé avoir échappé à ses ravisseurs.
Pour le moment, aucune nouvelle interpellation n’a été annoncée, hormis celle d’un homme qui a été finalement mis hors de cause. Les investigations sur les circonstances de la disparition se poursuivent. Une enquête pour enlèvement et séquestration a été ouverte.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала