Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

Une délégation turque aux États-Unis pour négocier la livraison de F-16

Pavillon Turc - Sputnik France, 1920, 16.11.2021
S'abonner
La Turquie espère toujours acquérir des F-16 en dédommagement de son éviction du programme de livraison de F-35, d’autant plus que Joe Biden a récemment promis de persuader les membres du Congrès de donner leur feu vert à leur vente, faute de quoi Ankara cherchera d’autres options.
Une nouvelle étape de franchie? Une délégation turque est partie aux États-Unis pour négocier la livraison d’avions de combat F-16.

"La délégation militaire turque est partie pour les États-Unis pour mener des négociations concernant la livraison et la modernisation d’avions de combat F-16. Nous pensons que les Américains évalueront positivement cette question. Si leur réaction est négative, alors la Turquie sera obligée de prendre en considération d’autres moyens pour garantir la sécurité dans le contexte de menaces où nous nous trouvons actuellement", a déclaré ce 16 novembre devant les parlementaires le ministre de la Défense Hulusi Akar.

Début novembre, à l’issue d’une rencontre avec Joe Biden en marge du sommet du G20 à Rome, Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que le Président américain avait promis d’œuvrer pour persuader les membres du Congrès de donner leur feu vert à la vente de nouveaux F-16 à la Turquie.

Fiasco des F-35

L’achat par la Turquie de F-16 constitue une option pour régler le différend concernant les chasseurs d'attaque interarmées F-35, qui oppose la Turquie et les États-Unis depuis 2019. À cette époque, sous Donald Trump, Washington avait retiré la Turquie du programme en raison de l'achat par Ankara du système de défense antiaérienne russe S-400. La Turquie a maintenu qu'elle ne s'était tournée vers la Russie qu'après l'échec des négociations prolongées avec les États-Unis sur l'acquisition de systèmes de missiles sol-air Patriot de Raytheon.
Selon Erdogan, Ankara a déjà payé 1,4 milliard de dollars dans le cadre de ce contrat portant sur l’achat de 100 avions.
Mi-octobre 2021, le porte-parole du Département d'État américain, Ned Price, a déclaré que le Pentagone mène des consultations avec la Turquie sur le règlement du différend concernant les F-35, sans rentrer dans les détails.

Des avions russes?

Ankara a déjà fait savoir que si le Congrès américain n’autorise pas la vente de F-16, le pays pourrait se tourner vers les avions russes Su-35 ou Su-57.
"Si les États-Unis ne veulent pas résoudre le problème des F-35, ou si le Congrès le bloque, la Turquie envisagera d'autres options, notamment l'achat de Su-35 ou Su-57 (de fabrication russe)", a prévenu le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, dans un entretien télévisé fin octobre.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала