Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Asie

Fermeture des écoles à New Delhi jusqu'à nouvel ordre

© AP Photo / Altaf QadriLes niveaux alarmants de la pollution au niveau de la capitale indienne New Delhi.
Les niveaux alarmants de la pollution au niveau de la capitale indienne New Delhi. - Sputnik France, 1920, 17.11.2021
S'abonner
Les niveaux alarmants de pollution au niveau de la capitale indienne ont contraint le gouvernement local à annoncer la fermeture des écoles jusqu'à nouvel ordre et à appeler à l'adoption du télétravail pour les employés.
Mardi soir, la commission en charge de la qualité de l'air à Delhi a décrété la fermeture des établissements scolaires jusqu'à nouvel ordre, après qu'une décision antérieure, publiée samedi, a déjà ordonné la fermeture des écoles pour une semaine et interdit tout chantier pendant quatre jours.
La qualité de l'air se détériore gravement chaque hiver dans la mégalopole de plus de 20 millions d'habitants, qui se retrouve enveloppée par un épais smog de pollution.
Les poids lourds n'ont pas le droit d'entrer dans la capitale jusqu'au 21 novembre, à l'exception de ceux transportant des produits de première nécessité, et la plupart des chantiers ont été interrompus, selon le décret.
La commission a également indiqué qu'au moins la moitié des fonctionnaires devront travailler depuis chez eux et les employés du secteur privé sont invités à faire de même.
Selon l'Institut indien de météorologie, la qualité de l'air devrait rester dans le niveau d'alerte "dangereux", alors que les nuages de fumée résultant du brûlage de résidus de cultures en provenance des États voisins de Delhi continuent d'envahir la capitale, ainsi que la faiblesse des vents ces derniers jours qui contribuent à la dispersion des polluants.
Le pic suffoquant de la pollution est dû également au trafic routier, aux fortes émissions industrielles et l'augmentation de la production de déchets mal ou non traités.
Vendredi dernier, l'Indice de la qualité de l’air (IQA) a enregistré une concentration de particules fines de plus de 400 microgrammes/m3, soit un taux supérieur plus de 16 fois aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Selon la revue médicale The Lancet, en 2020, près de 17.500 personnes sont décédées à Delhi en raison de la pollution atmosphérique.
La capitale indienne est la plus polluée au monde selon un rapport de l'organisation suisse IQAir publié en 2020.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала