Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

La cinquième vague "démarre d’une façon fulgurante", selon Attal

© AP Photo / Christophe EnaGabriel Attal
Gabriel Attal - Sputnik France, 1920, 21.11.2021
S'abonner
Gabriel Attal, qui estimait ce mercredi qu’il y a de bonnes raisons de penser que la cinquième vague n’emportera pas tout sur son passage, a reconnu ce dimanche sur Europe 1 qu’"elle démarre d’une façon fulgurante", bien que cette flambée soit plus basse en France que chez la plupart de ses voisins.
Invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1 ce dimanche, le porte-parole du gouvernement a abordé les inquiétudes des Français concernant la cinquième vague de Covid-19 dans l’Hexagone.
D’après lui, la situation d’aujourd’hui peut "à la fois nous inquiéter en même temps que nous rendre confiants".
"Cette cinquième vague, elle démarre d’une façon fulgurante. On a une augmentation de cas cette semaine qui est quasiment à 80%. Je crois qu’on est à 17.000 cas par jour en moyenne. On a un taux d’incidence qui est estimé aujourd’hui à 164 pour 100.000 habitants, il était à 100 en début de semaine, lundi dernier", a détaillé Gabriel Attal.
Il a ensuite cité les éléments pouvant rassurer face à cette situation, à savoir: "une très large couverture vaccinale", le fait d’être "plutôt en avance par rapport à nos voisins sur le rappel de vaccination" ou encore l’efficacité du "pass sanitaire en place depuis cet été".

Une vague qui "n’emportera pas tout sur son passage"

Le ton du porte-parole du gouvernement a légèrement changé par rapport à il y a encore quelques jours, ce mercredi, quand il a confié avoir "de bonnes raisons de penser que la cinquième vague n’emportera pas tout sur son passage".
Les arguments qu’il a avancés étaient quasiment les mêmes.

"Nous tenons mieux aujourd’hui que d’autres pays non seulement parce que notre couverture vaccinale est plus forte, mais aussi parce que nous avons mis en place très tôt le pass sanitaire et que nous n’avons pas renoncé de manière anticipée à ce dispositif tout comme à l’application des gestes barrières."

La France en situation d’inquiétude modérée, selon l’ECDC

La France est en effet dans une situation privilégiée par rapport à de nombreux autres pays européens, car classée, à côté de quatre autres pays, en situation d’inquiétude modérée par le Centre européen de contrôle des maladies (ECDC).
Six pays, principalement d’Europe de l’Est, se trouvent en situation très inquiétante, 17 en situation inquiétante, dont la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne ou l’Autriche. Deux pays seulement (l’Italie et l’Espagne) suscitent une inquiétude faible de l’ECDC.

Les Français non-vaccinés ne seront pas confinés

Emmanuel Macron a précisé jeudi dans un entretien au journal La Voix du Nord que la France n’imposerait pas de confinement aux personnes non-vaccinées contre le Covid-19, grâce notamment à la mise en place du pass sanitaire.
"Les pays qui confinent les non-vaccinés sont ceux qui n'ont pas mis en place le pass. Cette mesure n'est donc pas nécessaire en France", a déclaré le Président de la République.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала