Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Plus de 30.000 nouveaux cas de Covid au cours des dernières 24h en France

© Sputnik . Dominique Butin / Aller dans la banque de photosParis lors de la crise sanitaire
Paris lors de la crise sanitaire - Sputnik France, 1920, 23.11.2021
S'abonner
Alors qu’Olivier Véran avait évoqué dès le 17 novembre une cinquième vague de Covid déferlant sur la France, il avait parlé de plus de 20.000 cas positifs en un seul jour. Depuis, la situation n’a fait qu’empirer, arrivant à plus de 30.000 cas de contaminations au coronavirus en 24 heures.
La France a enregistré 30.454 nouveaux cas de contamination par le coronavirus au cours des dernières 24 heures, a déclaré ce 23 novembre le ministre de la Santé, Olivier Véran, contre moins de 20.000 cas une semaine plus tôt. Le gouvernement va annoncer "30.000 cas de Covid-19 sur les dernières 24 heures", a-t-il indiqué lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.
Alors que les lundis, le nombre de nouveaux cas diminue en règle générale en raison du week-end, la France a signalé 5.266 nouveaux cas, soit une augmentation de 63% par rapport au lundi précédent. Le chiffre de 30.000 cas serait le plus élevé depuis les 30.920 enregistrés le 8 août dernier.
Santé publique France précise de son côté que les nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours se montent à 3.614, les admissions en soins critiques à 789. Le nombre de décès a augmenté de 84 en 24 heures, pour un total de 118.653 depuis le 1er mars 2020.
Les personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin au 22 novembre sont 51.745.251, précise encore l’agence.
Dans cette situation, le gouvernement prévoit d'examiner le 24 novembre la question d'un éventuel élargissement aux quadragénaires de la campagne de rappel vaccinal.
"Il y aura un conseil de défense et de sécurité nationale demain matin qui permettra d'aborder la situation épidémique [...] et la question de l'extension de la troisième dose du vaccin, considérant les recommandations que nous avons obtenues de la part des différentes autorités scientifiques et sanitaires", a-t-il lancé à la presse en marge d'un déplacement dans un centre parisien des Restos du cœur.
Lancée en septembre pour les 65 ans et plus et les personnes à risque, la campagne de rappel de vaccination contre le Covid-19 doit être élargie début décembre aux 50 ans et plus.
La Haute autorité de santé (HAS) a recommandé le 19 novembre d'administrer une dose de rappel aux personnes âgées de 40 ans et plus, six mois après la primo-vaccination.

Vaccin et gestes barrières

Olivier Véran avait évoqué une cinquième vague de Covid en France dès le 17 septembre, le jour même où le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, avait lui aussi tiré la sonnette d’alarme, prônant non seulement les bienfaits de la vaccination, mais également la nécessité de respecter les gestes barrières.
"On a probablement la capacité de faire face à cette cinquième vague [...] à condition que nous utilisions tous les outils de la boîte à outils. Il y a vacciner les personnes qui ne sont pas vaccinées, la troisième dose, mais aussi les gestes barrières au niveau individuel et enfin appliquer le pass sanitaire", avait-il indiqué dans un entretien à France Inter.
Il s’est félicité que le monde possède désormais des vaccins, mais a fait remarquer qu’il se trouvait face au variant Delta, qui est "extrêmement transmissible et je pense qu'on ne l'a pas suffisamment compris encore, y compris dans le milieu médical".
"Les vaccins protègent de façon très forte contre la survenue de formes sévères et de formes graves. Mais ils perdent une partie de leur efficacité après cinq à six mois […] d’où l’intérêt d’une dose de rappel. Et puis on s’est aperçus que ces vaccins protégeaient finalement assez peu ou mal contre l’infection et la transmission", a-t-il noté.
La ministre du Travail, Élisabeth Borne, a elle aussi appelé le 22 novembre les entreprises à se "remobiliser" sur le respect des gestes barrières et notamment le port du masque, pour faire face à la nouvelle vague de Covid. Lors d'une visite au siège de L'Oréal à Clichy, dans les Hauts-de-Seine, elle a rappelé que le protocole sanitaire en entreprise prévoyait "en premier lieu le port du masque, mais aussi toute une série de règles sur l'utilisation du gel hydroalcoolique, sur le respect des distances".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала