Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Un laboratoire - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Sciences et tech

Le dernier module russe de l’ISS mis en orbite

© Sputnik . Roscosmos / Aller dans la banque de photosLe lanceur Soyouz-2.1b avec le cargo Progress M-UM et le module Pritchal sur un pas de tir à Baïkonour (archive photo)
Le lanceur Soyouz-2.1b avec le cargo Progress M-UM et le module Pritchal sur un pas de tir à Baïkonour (archive photo) - Sputnik France, 1920, 24.11.2021
S'abonner
La Russie est sur le point d’achever la construction de son segment de la Station spatiale internationale grâce à la mise en orbite du module Pritchal par le lanceur Soyouz 2.1b.
L’agence spatiale russe Roscosmos a annoncé ce mercredi 24 novembre avoir placé en orbite le module Pritchal ("Quai d’amarrage", en russe), le dernier élément de la partie russe de la Station spatiale internationale (ISS).
Le module est parti dans l’espace à bord du cargo spatial Progress M-UM lancé par une fusée Soyouz-2.1b depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à 16h06 heure de Moscou (14h06 heure de Paris). Au total, la charge utile de Soyouz pesait 8,18 tonnes.
Les panneaux solaires et les antennes du cargo se sont déployés après la séparation du troisième étage du Soyouz. Progress s’arrimera à l’ISS dans deux jours.
Progress M-UM transporte en outre quelque 700 kilos de fret. Il restera amarré à l’ISS pendant près d’un mois. Le 22 décembre, il se séparera de la station, quittera son orbite et plongera dans l’océan, précise Roscosmos.

La connexion du module prévue pour 2022

Des membres d’équipage de l’ISS sortiront dans l’espace le 19 janvier pour connecter le module Pritchal à la station. Deux autres sorties extravéhiculaires sont programmées pour le 27 janvier et le 2 février.
Le nouveau module d’arrimage accueillera son premier vaisseau habité, un Soyouz, le 18 mars. Il remplace ainsi le module Pirs et devient la nouvelle "porte d’entrée" de l’ISS pour les équipages des vaisseaux russes.
Le directeur de Roscosmos Dmitri Rorozine avait précédemment expliqué que le nouveau module pourra accueillir cinq vaisseaux spatiaux à la fois et permettra en outre à la Russie d’élargir la gamme des vaisseaux qu’elle envoie vers l’ISS.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала