Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Une lentille - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Multimédia

Fidel Castro: la vie dans l’art

S'abonner
Le 25 novembre marque le cinquième anniversaire de la mort de Fidel Castro. L’ancien dirigeant cubain ne voulait pas être immortalisé dans le bronze ou le granit. Cuba a même adopté une loi interdisant l’utilisation de son image dans les monuments et les plaques commémoratives.
Néanmoins, on trouve de nombreux portraits du commandant en chef de la Révolution cubaine partout dans le monde, notamment des sculptures, des graffitis et des affiches.
Découvrez les images de Fidel Castro immortalisé dans l’art dans ce diaporama de Sputnik.
© AFP 2021 Yamil Lage

Fidel Castro, dont la vie est entourée de nombreuses légendes, est décédé le 25 novembre 2016 à l’âge de 90 ans. Le débat entre ses partisans et ses opposants ne s’apaisera probablement jamais. Mais l’envergure de sa personnalité est reconnue même par ses ennemis. Il n’avait pas besoin de monuments pour rester dans l’histoire.

Sur la photo: un bandeau avec le portrait de Fidel Castro à La Havane, 2021.

Fidel Castro, dont la vie est entourée de nombreuses légendes, est décédé le 25 novembre 2016 à l’âge de 90 ans. Le débat entre ses partisans et ses opposants ne s’apaisera probablement jamais. Mais l’envergure de sa personnalité est reconnue même par ses ennemis. Il n’avait pas besoin de monuments pour rester dans l’histoire.Sur la photo: un bandeau avec le portrait de Fidel Castro à La Havane, 2021. - Sputnik France
1/17

Fidel Castro, dont la vie est entourée de nombreuses légendes, est décédé le 25 novembre 2016 à l’âge de 90 ans. Le débat entre ses partisans et ses opposants ne s’apaisera probablement jamais. Mais l’envergure de sa personnalité est reconnue même par ses ennemis. Il n’avait pas besoin de monuments pour rester dans l’histoire.

Sur la photo: un bandeau avec le portrait de Fidel Castro à La Havane, 2021.

© AP Photo / Javier Galeano

L’ancien dirigeant cubain ne voulait pas être immortalisé dans le bronze ou le granit et a demandé que les places et les rues ne portent pas son nom, a précisé son frère, Raul Castro, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres de Cuba, à la veille de ses funérailles. Cuba a ensuite adopté une loi interdisant d’utiliser l’image de Fidel Castro dans les monuments et les plaques commémoratives et de nommer des institutions, des places, des parcs et d’autres espaces publics, ainsi que des prix et des récompenses, en son honneur.

Sur la photo: une affiche avec le portrait de Fidel Castro à La Havane, 2007.

L’ancien dirigeant cubain ne voulait pas être immortalisé dans le bronze ou le granit et a demandé que les places et les rues ne portent pas son nom, a précisé son frère, Raul Castro, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres de Cuba, à la veille de ses funérailles. Cuba a ensuite adopté une loi interdisant d’utiliser l’image de Fidel Castro dans les monuments et les plaques commémoratives et de nommer des institutions, des places, des parcs et d’autres espaces publics, ainsi que des prix et des récompenses, en son honneur.Sur la photo: une affiche avec le portrait de Fidel Castro à La Havane, 2007. - Sputnik France
2/17

L’ancien dirigeant cubain ne voulait pas être immortalisé dans le bronze ou le granit et a demandé que les places et les rues ne portent pas son nom, a précisé son frère, Raul Castro, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres de Cuba, à la veille de ses funérailles. Cuba a ensuite adopté une loi interdisant d’utiliser l’image de Fidel Castro dans les monuments et les plaques commémoratives et de nommer des institutions, des places, des parcs et d’autres espaces publics, ainsi que des prix et des récompenses, en son honneur.

Sur la photo: une affiche avec le portrait de Fidel Castro à La Havane, 2007.

© AP Photo / Desmond Boylan

Le portrait de Fidel Castro avec le légendaire yacht Granma, depuis lequel les frères Castro et leurs compagnons de guérilla ont débarqué sur la côte cubaine en 1956, sur un mur de la Bibliothèque nationale de La Havane, 2017.

Le portrait de Fidel Castro avec le légendaire yacht Granma, depuis lequel les frères Castro et leurs compagnons de guérilla ont débarqué sur la côte cubaine en 1956, sur un mur de la Bibliothèque nationale de La Havane, 2017. - Sputnik France
3/17

Le portrait de Fidel Castro avec le légendaire yacht Granma, depuis lequel les frères Castro et leurs compagnons de guérilla ont débarqué sur la côte cubaine en 1956, sur un mur de la Bibliothèque nationale de La Havane, 2017.

© AP Photo / Andy Wong

La nouvelle de la mort de Castro a d’abord été accueillie avec scepticisme. Des rumeurs selon lesquelles le commandant en chef de la Révolution cubaine serait mort ont été répandues à de nombreuses reprises au cours de sa longue vie. Les Cubains avaient le sentiment que leur chef était immortel à tel point que sa présence était ressentie partout.

Sur la photo: un chrysanthème devant un portrait de Fidel Castro devant l’ambassade cubaine à Pékin, 2016.

La nouvelle de la mort de Castro a d’abord été accueillie avec scepticisme. Des rumeurs selon lesquelles le commandant en chef de la Révolution cubaine serait mort ont été répandues à de nombreuses reprises au cours de sa longue vie. Les Cubains avaient le sentiment que leur chef était immortel à tel point que sa présence était ressentie partout.Sur la photo: un chrysanthème devant un portrait de Fidel Castro devant l’ambassade cubaine à Pékin, 2016. - Sputnik France
4/17

La nouvelle de la mort de Castro a d’abord été accueillie avec scepticisme. Des rumeurs selon lesquelles le commandant en chef de la Révolution cubaine serait mort ont été répandues à de nombreuses reprises au cours de sa longue vie. Les Cubains avaient le sentiment que leur chef était immortel à tel point que sa présence était ressentie partout.

Sur la photo: un chrysanthème devant un portrait de Fidel Castro devant l’ambassade cubaine à Pékin, 2016.

© AFP 2021 Adalberto Roque

Fidel Castro au Palais des conventions de La Havane à côté d’un portrait qui lui a été offert à l’occasion de son 70e anniversaire par l’artiste équatorien Oswaldo Guayasamin, 1996.

Fidel Castro au Palais des conventions de La Havane à côté d’un portrait qui lui a été offert à l’occasion de son 70e anniversaire par l’artiste équatorien Oswaldo Guayasamin, 1996. - Sputnik France
5/17

Fidel Castro au Palais des conventions de La Havane à côté d’un portrait qui lui a été offert à l’occasion de son 70e anniversaire par l’artiste équatorien Oswaldo Guayasamin, 1996.

© AFP 2021 Adalberto Roque

Pour beaucoup de ses compatriotes, Fidel Castro était une idole, et ils ont eu l’impression d’avoir perdu un parent proche.

Sur la photo: des habitants de La Havane avec des photos de Fidel Castro lors du défilé du 1er mai, 2017.

Pour beaucoup de ses compatriotes, Fidel Castro était une idole, et ils ont eu l’impression d’avoir perdu un parent proche.Sur la photo: des habitants de La Havane avec des photos de Fidel Castro lors du défilé du 1er mai, 2017. - Sputnik France
6/17

Pour beaucoup de ses compatriotes, Fidel Castro était une idole, et ils ont eu l’impression d’avoir perdu un parent proche.

Sur la photo: des habitants de La Havane avec des photos de Fidel Castro lors du défilé du 1er mai, 2017.

© Sputnik . V. Loginov / Aller dans la banque de photos

Ce portrait de Fidel Castro a été offert à Osvaldo Dorticos Torrado, Président de la République de Cuba, par un étudiant de Leningrad lors de sa visite en URSS en 1961.

Ce portrait de Fidel Castro a été offert à Osvaldo Dorticos Torrado, Président de la République de Cuba, par un étudiant de Leningrad lors de sa visite en URSS en 1961. - Sputnik France
7/17

Ce portrait de Fidel Castro a été offert à Osvaldo Dorticos Torrado, Président de la République de Cuba, par un étudiant de Leningrad lors de sa visite en URSS en 1961.

© AFP 2021 HO / Estudio Revolucion

Hugo Chavez, rendant visite à Fidel Castro à l’hôpital où il a été opéré, tient le portrait du commandant cubain réalisé par le célèbre artiste mexicain David Alfaro. À droite: Raul Castro, 2006.

Hugo Chavez, rendant visite à Fidel Castro à l’hôpital où il a été opéré, tient le portrait du commandant cubain réalisé par le célèbre artiste mexicain David Alfaro. À droite: Raul Castro, 2006. - Sputnik France
8/17

Hugo Chavez, rendant visite à Fidel Castro à l’hôpital où il a été opéré, tient le portrait du commandant cubain réalisé par le célèbre artiste mexicain David Alfaro. À droite: Raul Castro, 2006.

© AFP 2021 Stringer

Un portrait de Fidel Castro dans une vitrine d’un magasin à La Havane, 2009.

Un portrait de Fidel Castro dans une vitrine d’un magasin à La Havane, 2009. - Sputnik France
9/17

Un portrait de Fidel Castro dans une vitrine d’un magasin à La Havane, 2009.

© AP Photo / Valentina Petrova

Les obsèques de Castro ont rappelé les jours de la victoire de la Révolution: le cortège funèbre avec les cendres du commandant est arrivé de La Havane pour s’arrêter à sa sépulture à Santiago de Cuba, suivant le même itinéraire que l’armée rebelle qu’il a dirigée et qui avait effectué sa marche triomphale après le renversement de Fulgencio Batista en janvier 1959, mais dans le sens opposé.

Sur la photo: un graffiti représentant le dirigeant cubain Fidel Castro et le Président américain John F. Kennedy dans le village bulgare de Staro-Jelezare, 2016.

Les obsèques de Castro ont rappelé les jours de la victoire de la Révolution: le cortège funèbre avec les cendres du commandant est arrivé de La Havane pour s’arrêter à sa sépulture à Santiago de Cuba, suivant le même itinéraire que l’armée rebelle qu’il a dirigée et qui avait effectué sa marche triomphale après le renversement de Fulgencio Batista en janvier 1959, mais dans le sens opposé.Sur la photo: un graffiti représentant le dirigeant cubain Fidel Castro et le Président américain John F. Kennedy dans le village bulgare de Staro-Jelezare, 2016. - Sputnik France
10/17

Les obsèques de Castro ont rappelé les jours de la victoire de la Révolution: le cortège funèbre avec les cendres du commandant est arrivé de La Havane pour s’arrêter à sa sépulture à Santiago de Cuba, suivant le même itinéraire que l’armée rebelle qu’il a dirigée et qui avait effectué sa marche triomphale après le renversement de Fulgencio Batista en janvier 1959, mais dans le sens opposé.

Sur la photo: un graffiti représentant le dirigeant cubain Fidel Castro et le Président américain John F. Kennedy dans le village bulgare de Staro-Jelezare, 2016.

© AP Photo / Javier Galeano

Le sculpteur cubain Amable Morales travaille sur un buste de Fidel Castro dans son atelier à La Havane, 2007.

Le sculpteur cubain Amable Morales travaille sur un buste de Fidel Castro dans son atelier à La Havane, 2007. - Sputnik France
11/17

Le sculpteur cubain Amable Morales travaille sur un buste de Fidel Castro dans son atelier à La Havane, 2007.

© AP Photo / Javier Galeano

Des centaines de milliers de Cubains de tous les âges, tant les fidèles partisans de Castro que ceux qui ne voulaient tout simplement pas manquer cet événement historique, sont venus assister au passage du cortège funèbre.

Sur la photo: le Président cubain par intérim, Raul Castro, s’exprimant lors du 54e anniversaire du début de la Révolution cubaine à Camagüey. En bas: un bas-relief représentant Fidel Castro, 2007.

Des centaines de milliers de Cubains de tous les âges, tant les fidèles partisans de Castro que ceux qui ne voulaient tout simplement pas manquer cet événement historique, sont venus assister au passage du cortège funèbre.Sur la photo: le Président cubain par intérim, Raul Castro, s’exprimant lors du 54e anniversaire du début de la Révolution cubaine à Camagüey. En bas: un bas-relief représentant Fidel Castro, 2007. - Sputnik France
12/17

Des centaines de milliers de Cubains de tous les âges, tant les fidèles partisans de Castro que ceux qui ne voulaient tout simplement pas manquer cet événement historique, sont venus assister au passage du cortège funèbre.

Sur la photo: le Président cubain par intérim, Raul Castro, s’exprimant lors du 54e anniversaire du début de la Révolution cubaine à Camagüey. En bas: un bas-relief représentant Fidel Castro, 2007.

© AP Photo / Desmond Boylan

Fidel Castro a été enterré le 4 décembre 2016 dans le cimetière Santa Ifigenia à Santiago de Cuba. Cette nécropole est connue comme le lieu de sépulture de figures de proue cubaines, notamment José Marti (1853-1895), héros national de Cuba, qui y est enterré.

Sur la photo: Marie-Claude Arsenault (à gauche), directrice du Centre national de coordination contre la traite de personnes de la police canadienne, lors d’une rencontre avec Idais Borges Barrios, chef de l’unité des mineurs de la police cubaine, La Havane, 2018.

Fidel Castro a été enterré le 4 décembre 2016 dans le cimetière Santa Ifigenia à Santiago de Cuba. Cette nécropole est connue comme le lieu de sépulture de figures de proue cubaines, notamment José Marti (1853-1895), héros national de Cuba, qui y est enterré.Sur la photo: Marie-Claude Arsenault (à gauche), directrice du Centre national de coordination contre la traite de personnes de la police canadienne, lors d’une rencontre avec Idais Borges Barrios, chef de l’unité des mineurs de la police cubaine, La Havane, 2018. - Sputnik France
13/17

Fidel Castro a été enterré le 4 décembre 2016 dans le cimetière Santa Ifigenia à Santiago de Cuba. Cette nécropole est connue comme le lieu de sépulture de figures de proue cubaines, notamment José Marti (1853-1895), héros national de Cuba, qui y est enterré.

Sur la photo: Marie-Claude Arsenault (à gauche), directrice du Centre national de coordination contre la traite de personnes de la police canadienne, lors d’une rencontre avec Idais Borges Barrios, chef de l’unité des mineurs de la police cubaine, La Havane, 2018.

© AP Photo / Ramon Espinosa

L’urne contenant les cendres de Castro a été placée dans une niche en pierre grise et le trou a été recouvert d’une plaque vert foncé portant le seul mot "Fidel". Plus de 600.000 personnes ont visité la tombe de Castro au cours de la seule première année suivant sa mort.

Sur la photo: des femmes enceintes devant un portrait de Fidel Castro dans une maternité de La Havane, en 2014.

L’urne contenant les cendres de Castro a été placée dans une niche en pierre grise et le trou a été recouvert d’une plaque vert foncé portant le seul mot "Fidel". Plus de 600.000 personnes ont visité la tombe de Castro au cours de la seule première année suivant sa mort.Sur la photo: des femmes enceintes devant un portrait de Fidel Castro dans une maternité de La Havane, en 2014. - Sputnik France
14/17

L’urne contenant les cendres de Castro a été placée dans une niche en pierre grise et le trou a été recouvert d’une plaque vert foncé portant le seul mot "Fidel". Plus de 600.000 personnes ont visité la tombe de Castro au cours de la seule première année suivant sa mort.

Sur la photo: des femmes enceintes devant un portrait de Fidel Castro dans une maternité de La Havane, en 2014.

© AFP 2021 STR

L’ancien dirigeant cubain, qui a dirigé le pays pendant près d’un demi-siècle, est décédé il y a cinq ans, mais reste sans doute le plus grand symbole de Cuba.

Photo: un graffiti représentant Fidel Castro à La Havane, 2009.

L’ancien dirigeant cubain, qui a dirigé le pays pendant près d’un demi-siècle, est décédé il y a cinq ans, mais reste sans doute le plus grand symbole de Cuba.Photo: un graffiti représentant Fidel Castro à La Havane, 2009. - Sputnik France
15/17

L’ancien dirigeant cubain, qui a dirigé le pays pendant près d’un demi-siècle, est décédé il y a cinq ans, mais reste sans doute le plus grand symbole de Cuba.

Photo: un graffiti représentant Fidel Castro à La Havane, 2009.

© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy / Aller dans la banque de photos

Une femme tient une photo de Fidel Castro avec le Président vénézuélien Hugo Chavez lors d’une cérémonie d’adieux avec le défunt dirigeant cubain au Mémorial José Marti sur la Plaza de la Revolucion de La Havane, 2016.

Une femme tient une photo de Fidel Castro avec le Président vénézuélien Hugo Chavez lors d’une cérémonie d’adieux avec le défunt dirigeant cubain au Mémorial José Marti sur la Plaza de la Revolucion de La Havane, 2016. - Sputnik France
16/17

Une femme tient une photo de Fidel Castro avec le Président vénézuélien Hugo Chavez lors d’une cérémonie d’adieux avec le défunt dirigeant cubain au Mémorial José Marti sur la Plaza de la Revolucion de La Havane, 2016.

© AFP 2021 Adalberto Roque

Malgré les dernières volontés du commandant, il y a au moins un espace public qui porte son nom, pas à Cuba mais… en Russie. La place Fidel Castro est située à Moscou, près de la station de métro Sokol. Une plaque commémorative y a été inaugurée le 1er mars 2017. On trouve à proximité la rue Salvador Allende, nommée d’après l’ancien Président du Chili qui était un ami de Fidel Castro. Le nom d’Hugo Chavez, ancien Président du Venezuela et fervent partisan du socialisme, est porté par une autre rue située dans le même quartier.

Sur la photo: Fidel Castro prononçant un discours à Bayamo, capitale de la province de Granma, 2006.

Malgré les dernières volontés du commandant, il y a au moins un espace public qui porte son nom, pas à Cuba mais… en Russie. La place Fidel Castro est située à Moscou, près de la station de métro Sokol. Une plaque commémorative y a été inaugurée le 1er mars 2017. On trouve à proximité la rue Salvador Allende, nommée d’après l’ancien Président du Chili qui était un ami de Fidel Castro. Le nom d’Hugo Chavez, ancien Président du Venezuela et fervent partisan du socialisme, est porté par une autre rue située dans le même quartier.Sur la photo: Fidel Castro prononçant un discours à Bayamo, capitale de la province de Granma, 2006. - Sputnik France
17/17

Malgré les dernières volontés du commandant, il y a au moins un espace public qui porte son nom, pas à Cuba mais… en Russie. La place Fidel Castro est située à Moscou, près de la station de métro Sokol. Une plaque commémorative y a été inaugurée le 1er mars 2017. On trouve à proximité la rue Salvador Allende, nommée d’après l’ancien Président du Chili qui était un ami de Fidel Castro. Le nom d’Hugo Chavez, ancien Président du Venezuela et fervent partisan du socialisme, est porté par une autre rue située dans le même quartier.

Sur la photo: Fidel Castro prononçant un discours à Bayamo, capitale de la province de Granma, 2006.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала