Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

L’OMS explique ce qui provoque la hausse de la propagation du coronavirus

© Sputnik . Alexeï Vitvitski / Aller dans la banque de photosLogo de l'OMS
Logo de l'OMS - Sputnik France, 1920, 25.11.2021
S'abonner
L’annulation de mesures sanitaires simples, dont le port du masque et l'aération des locaux, ainsi que l’augmentation de la mixité sociale, sont les deux raisons principales qui mènent à une propagation élevée du Covid-19, estime l’OMS.
Les mesures sanitaires dans le contexte du Covid-19 doivent être observées afin d'éviter un nouveau cycle de propagation du virus, insiste la directrice de l'équipe technique Covid-19 à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Maria Van Kerkhove, et il est impératif de préserver ces mesures à l’approche des fêtes de fin d’année.
"L'une des raisons pour lesquelles nous constatons une hausse de la propagation du virus est l’augmentation de la mixité sociale avec des taux de vaccination insuffisants, des souches plus contagieuses et l’annulation de mesures simples comme le port d'un masque et l'aération des locaux. Et je pense que pendant cette période de vacances, et pour le reste de l'année, il est important que chacun adhère à ces mesures afin que nous soyons tous en sécurité", a-t-elle exposé lors du briefing ce mercredi 24 novembre.
Selon elle, il est important que dans tous les pays, l'accès aux vaccins soit ouvert en priorité aux populations vulnérables afin de les protéger contre toute forme sévère de la maladie.

D’où viennent les nouvelles souches?

Une déclaration qui fait écho au message passé par le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, lors de la conférence de presse commune avec l’OMS consacrée à ce sujet en octobre. Il avait auparavant déjà expliqué que l'inégalité dans la distribution des vaccins mène à la diffusion active des nouveaux variants du Covid-19 et provoque des problèmes économiques.
Le secrétaire général avait par ailleurs tenu à préciser qu’il était nécessaire d'éviter le pire scénario: l’apparition d’une nouvelle souche résistante aux vaccins et qui réduira en poussière tous les efforts de la communauté internationale sur la vaccination contre le Covid-19.
Maria Van Kerkhove avait notamment évoqué en août le variant Iota, détecté aux États-Unis en novembre 2020, actuellement "remplacé" par le Delta. "Le Delta ne sera pas le dernier variant préoccupant dont vous entendrez parler", avait-elle prévenu.
Pour rappel, fin septembre, l’OMS a indiqué que le variant Delta, présent dans 185 pays, avait largement pris la place des trois autres variants "préoccupants" – Alpha, Bêta et Gamma – qui représentent désormais moins de 1% des cas séquencés.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала