Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Anne Hidalgo prend la voiture pour faire 100 mètres entre deux usines qu’elle visite - vidéo

© AFP 2021 JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGENAnne Hidalgo
Anne Hidalgo - Sputnik France, 1920, 26.11.2021
S'abonner
La maire de Paris a suscité un tollé en prenant un véhicule pour parcourir une très courte distance entre deux usines. Les journalistes ébahis l’ont suivie à pied.
La campagne présidentielle d’Anne Hidalgo semble décidément avoir du mal à décoller. Mise en difficulté lors de son récent passage au Grand Jury, la maire de Paris a de nouveau vu sa communication s’embourber au cours d’un déplacement dans le Doux.
Écologiste enthousiaste, l’élue n’a pourtant pas hésité à prendre la voiture pour couvrir 100 mètres entre deux usines qu’elle visitait, rapporte Quotidien. Une distance si courte que les journalistes qui l’accompagnaient ont été invités à la parcourir à pied!
Certains d’entre eux ont d’ailleurs ri jaune, ironisant sur la matière atypique qu’avait Anne Hidalgo de "décarbonner" au quotidien. Plusieurs journalistes semblent d’ailleurs être arrivés plus vite à pied que la maire de Paris en voiture.
Visiblement mal à l’aise devant les remarques, Anne Hidalgo n’a pas répondu aux quelques piques des journalistes présents, comme le montrent les images.

Vague d’indignation

La séquence n’a pas manqué de provoquer un tollé sur les réseaux sociaux. Plusieurs personnalités ont pointé une forme d’hypocrisie chez la maire de Paris, connue pour vouloir limiter la circulation automobile dans sa ville.
Sur Twitter, la journaliste Emmanuelle Ducros a ainsi pointé du doigt un paradoxe "confondant", se demandant si la maire de Paris avait agi de son propre chef ou sur les conseils de ses communicants.
Même refrain pour le politologue Aymeric Chauprade, qui a vu dans cette séquence l’incarnation d’une "gauche écolo bobo" incapable d’assumer ses idées.
L’écrivain Nicolas Grégoire a pour sa part rappelé que Ségolène Royal faisait au moins l’effort de ne pas trop se montrer lorsqu’elle voyageait en première classe. Au contraire d’Anne Hidalgo, en plein "naufrage", selon lui.
L’historien de l’art Didier Rykner a mis en parallèle cette séquence avec l’épisode des parapluies, lors de la venue de la reine d’Angleterre à Paris, en 2014. Sur le marché aux fleurs, Anne Hidalgo avait en effet été escortée par un agent tenant son parapluie, alors qu’Élisabeth II, malgré son grand âge, tenait elle-même le sien.
Durant ces deux mandats, Anne Hidalgo a pris diverses mesures pour tenter de restreindre la circulation automobile dans Paris. La limitation à 30 km/h s’est notamment étendue à la plupart des axes de la capitale, hors périphérique, en août dernier.
Au second trimestre 2022, la municipalité compte également lancer une zone à trafic limité (ZTL) qui interdira la circulation aux voitures dans l’hypercentre, pour la réserver aux mobilités dites "douces".
À l’échelon national, la campagne présidentielle d’Anne Hidalgo semble patiner. Selon un récent sondage Elabe pour BFM TV, la candidate PS est créditée de 4 à 5% des suffrages au premier tour, loin derrière Emmanuel Macron (25 à 27%) et Marine Le Pen (20 à 22%).
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала