Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En Centrafrique, la langue russe deviendra une discipline obligatoire à l’université

© Sputnik . Dmitri Vinogradov / Aller dans la banque de photosCahier de russe
Cahier de russe - Sputnik France, 1920, 29.11.2021
S'abonner
La langue russe fait son retour dans les universités de Centrafrique. Déjà réintroduite dans les écoles en 2019, après un retrait suite à la chute de l'empereur Bokassa, elle deviendra obligatoire à l'université en 2022. La Russie renforce ainsi sa présence dans le pays, qui n'est plus seulement sécuritaire.
Outre la coopération militaire qui se développe entre Moscou et Bangui depuis 2018, la Russie vient s'implanter davantage dans ce pays cette fois-ci via l’enseignement. La langue russe sera désormais une matière obligatoire dans les écoles et à l’université, a annoncé Corbeau News Centrafrique en citant le chef de l’État Faustin Archange Touadera. Y sont déjà enseignés le français, l’espagnol et le chinois.
Durant l'année académique 2022–2023, le ministère de l’Enseignement supérieur devra terminer tous les préparatifs pour enseigner le russe à l’université de Bangui, de la mise au point des programmes à la formation des enseignants. Pour ce faire, le ministre se rendra à Moscou en janvier prochain afin de rencontrer son homologue russe et se penchera notamment sur l'arrivée d’enseignants russes en République centrafricaine, dont l’envoi dans le pays est déjà prévu, ajoute l'agence Ecofin.
Contrairement au chinois et à l’espagnol, la langue de Pouchkine sera enseignée dès la première année de licence et jusqu’au master. En tant que matière obligatoire, elle sera enseignée à la place de l’espagnol dont les professeurs se font rares dans le pays, précise l'agence.

Le grand retour

La langue russe a été introduite dans le système d'enseignement à l'époque de l’empereur Jean-Bedel Bokassa, puis suspendue des programmes scolaires après sa chute en 1979, avant d'être réintroduite dans les écoles centrafricaines en 2019, avec l’intensification de la coopération entre les deux pays, rappelle Ecofin.
L'empereur Bokassa, arrivé au pouvoir en 1966 à la suite d’un coup d'État avant de se faire proclamer empereur sous le nom de Bokassa Ier en 1976, a été renversé au cours d’une opération militaire de parachutistes français. En 1986, il a été arrêté et jugé pour trahison, meurtre, cannibalisme et détournement de fonds. Acquitté des accusations de cannibalisme, il a fini par être condamné à 20 ans de détention. Libéré en 1993, l'ex-empereur est mort à son domicile de Bangui à l'âge de 75 ans en 1996.
Cette initiative s’inscrit dans la promotion de cette coopération. Les relations entre la Centrafrique et la Russie sont au beau fixe depuis quelque temps, notamment dans le domaine de la sécurité, constate l'agence. La République centrafricaine est soutenue par la Russie dans son conflit armé avec les rebelles, selon les proches du Président cités par Corbeau News Centrafrique.

Une coopération qui se développe

La Russie et la Centrafrique ont conclu, en 2018, un accord de coopération militaire. Il prévoit l'envoi dans ce pays d'instructeurs russes et la formation de militaires centrafricains dans des établissements d'enseignement en Russie. Fin octobre, le Premier ministre centrafricain Henri-Marie Dondra a formellement démenti les affirmations selon lesquelles il y aurait des "mercenaires russes" dans son pays. "Nous n'avons pas signé de contrat avec des entreprises privées, nous avons un accord avec la Russie. Nous avons un accord de coopération bilatérale qui est très clair", a-t-il déclaré au Financial Times. Alexandre Ivanov, le directeur général de la Communauté des officiers pour la sécurité nationale, qui fournit des services de formation militaire dans le pays, avait précisé à Sputnik que Moscou n’y avait dépêché que 1.135 instructeurs militaires qui n’étaient impliqués dans aucune hostilité ni activité commerciale.
La Centrafrique est classée par l’Onu parmi les pays les moins avancés au monde. Il est plongé dans une sanglante guerre civile depuis 2013 qui a perdu en intensité depuis 2018.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала