Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’ex-secrétaire américain à la Défense intente des poursuites contre le Pentagone

© AP Photo / Chuck BurtonMark Esper
Mark Esper - Sputnik France, 1920, 29.11.2021
S'abonner
L'ancien secrétaire à la Défense Mark Esper a entamé une action en justice contre le département qu'il a dirigé autrefois, accusant des responsables du Pentagone d'avoir bloqué de manière inappropriée des parties importantes de ses mémoires, selon le New York Times.
L’ex-secrétaire américain à la Défense a porté plainte contre le Pentagone, dont des responsables ont caviardé environ 60 pages du manuscrit de ses mémoires à paraître en mai prochain, rapporte le New York Times.
"Un texte important est indûment interdit de publication dans le manuscrit du secrétaire Esper sous prétexte de classification. Le texte retenu est crucial pour raconter des événements importants évoqués dans le manuscrit", indique sa requête citée par le journal.
M.Esper a déclaré dans un communiqué que l’objectif de son livre intitulé "Un serment sacré" (A Sacred Oath) était de donner au public "un compte rendu complet et sans fard de l'histoire de notre nation, en particulier de ses périodes les plus difficiles".
L’ancien chef du Pentagone a déploré que l'administration actuelle porte atteinte à ses droits constitutionnels garantis par le premier amendement de la Constitution américaine.
"Je regrette que le recours judiciaire soit la seule voie qui s'offre désormais à moi pour raconter toute mon histoire au peuple américain."
Le Pentagone s’abstient de commenter
Le porte-parole du Pentagone John Kirby a déclaré que l'agence était au courant des préoccupations de M.Esper et prenait au sérieux le besoin d’équilibrer la sécurité nationale avec "le désir narratif d’un auteur".
"Étant donné que cette affaire fait actuellement l'objet d'un litige, nous nous abstiendrons de commenter davantage."
Mark Esper est l'un des plus hauts responsables de l’administration présidentielle, sinon le plus haut placé, à intenter un procès pour entrave préalable liée à un livre, après avoir quitté ses fonctions.
Le New York Times rappelle que sous l'administration Trump, des responsables ont été accusés d'avoir utilisé l'examen préalable à la publication pour faire taire John Bolton, l'ancien conseiller à la sécurité nationale qui tentait de publier un livre sur sa période de travail sous M.Trump qui contenait de nombreuses histoires que le Président ne voulait pas rendre publiques.
Le refus d’utiliser l’armée contre les manifestants à l’origine du limogeage
Le limogeage largement attendu de Mark Esper a été annoncé par Donald Trump le 9 novembre 2020 deux jours après l’annonce par les médias de sa défaite face à Joe Biden à la présidentielle américaine.
"Mark Esper est limogé. Je le remercie pour son travail", a tweeté le Président américain.
Les relations entre les deux hommes étaient tendues depuis que le ministre de la Défense s’était opposé publiquement en juin au déploiement de l’armée pour réprimer les manifestations antiracistes provoquées par la mort fin mai d’un Afro-Américain, George Floyd, tué par un policier blanc lors de son arrestation.
Depuis cette date, la perte d’influence de Mark Esper était devenue palpable et il avait disparu des écrans, n’accordant plus d’entretiens et ne prononçant que des discours préparés à l’avance.
En août, Donald Trump avait commencé à évoquer publiquement son possible limogeage.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала