Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Variant Omicron: les vaccins existants seront-ils efficaces?

Un virus  - Sputnik France, 1920, 29.11.2021
S'abonner
Alors que l’OMS évalue le risque global lié au nouveau variant en attendant les données définitives, les concepteurs des vaccins Spoutnik V et AstraZeneca expriment un certain optimisme, Moderna parle de booster adapté. Le candidat-vaccin "classique" du français Valneva serait aussi bien placé pour neutraliser Omicron.
Les vaccins actuels peuvent-ils lutter contre l’Omicron, variant tout "frais" qui a émergé récemment? D’après une note technique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), citée par Reuters, il présente un nombre "de mutations de la protéine spike sans précédent", c’est pourquoi la probabilité d'une plus grande propagation au niveau mondial est élevée.
L’OMS ainsi que la plupart des experts s’accordent à dire que les premiers résultats ne seront connus que dans quelques semaines. Le docteur Anthony Fauci, immunologue américain et conseiller médical en chef de Joe Biden, table sur au moins deux semaines pour avoir "l’information définitive".

"Argument théorétique fort"

Pour le moment, face au nouveau variant, les concepteurs du Spoutnik V ne voient pas "la nécessité de l’adapter", a déclaré le 26 novembre Alexandre Guinzbourg, directeur de l’institut russe Gamaleïa qui l'a mis au point. Selon lui, le vaccin russe à base d’adénovirus produit un large spectre d'anticorps, c’est pourquoi il reste effectif contre le nouveau variant.
La menace Omicton a fait aussi parler du candidat vaccin conçu par le laboratoire franco-autrichien Valneva. D’après le professeur Adam Finn, membre d’un groupe de consultation auprès du gouvernement britannique et professeur en pédiatrie à l’université de Bristol, cité par le Daily Mail, il y a un "argument théorique fort" pour que le médicament de Valneva, vaccin dit "classique" à virus inactivé, puisse protéger contre le nouveau variant.
"C’est un vaccin potentiellement plus résilient", avance-t-il, cité par le quotidien. La Commission européenne a approuvé le 10 novembre un contrat avec Valneva pour près de 27 millions de doses de son potentiel vaccin en 2022, tandis que le Royaume-Uni a rompu son contrat en septembre.
Le professeur Andrew Pollard, directeur d’Oxford Vaccine Group, concepteur d’AstraZeneca, est optimiste, mais reste prudent: "Au moins, d'un point de vue spéculatif, nous sommes plutôt optimistes quant au fait que le vaccin fonctionne toujours contre les formes graves du nouveau variant, mais nous devons attendre plusieurs semaines pour le confirmer", a-t-il déclaré à la radio BBC.

Un vaccin spécifique

De son côté, Moderna assure travailler déjà sur une solution pour faire face au variant Omicron. Les données sont attendues "dans les semaines à venir", selon le communiqué du groupe. D’après Stéphane Bancel, PDG du groupe, le groupe pharmaceutique étudie actuellement trois pistes: l’augmentation de la dose de rappel, la mise au point de deux rappels multivalents et le développement d’un booster spécifique pour l’Omicron.
Le laboratoire allemand BioNTech, associé à Pfizer, s’est contenté de dire étudier ce nouveau variant, et attendre "au plus tard dans deux semaines" les premiers résultats d'études qui permettront de déterminer s'il est capable d'échapper à la protection vaccinale.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала