Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les Français sont-ils prêts à élire une femme à Élysée?

© Sputnik . Alexeï Baboushkine / Aller dans la banque de photosPalais de l’Élysée
Palais de l’Élysée - Sputnik France, 1920, 30.11.2021
S'abonner
Alors que 80% des Français sont prêts à élire une Présidente, l’électorat recèlerait "une réticence inavouable pour voter pour une femme". Nathalie Saint-Cricq a évalué ce cas de figure sur France 2.
Sollicitée dimanche 28 novembre dans la rubrique Entre les lignes du journal de 20h, la chef du service politique de France Télévisions Nathalie Saint-Cricq a abordé la question de savoir si le temps des femmes était venu pour accéder à la fonction suprême.
Elle a rappelé qu’en 1984, 40% des hommes et 55% des femmes répondaient par l’affirmative à la question "feriez-vous confiance à une femme pour assumer cette fonction?". En 2021, la situation est radicalement différente et le pourcentage dans les deux catégories est monté à 80%.
Se référant au sondeur Brice Teinturier, elle a cependant expliqué qu’il existe dans l’électorat "une réticence inavouable pour voter pour une femme".

"Les femmes votent pour un programme"

Elle a également dissipé l’illusion selon laquelle les femmes votaient pour une femme.
"Les femmes votent pour un programme et c’est ça qui détermine le vote."
Mme Saint-Cricq a cité en exemple le vote de 2007 alors que 32% des femmes avaient voté Sarkozy et seulement 27% pour Ségolène Royal.
"Les femmes votent un peu plus à droite et un peu plus écolo que les hommes. Et puis, depuis MeToo, les jeunes femmes de moins de 25 ans ont pour première motivation la condition des femmes et le droit des femmes pour mettre leur bulletin dans l’urne", a-t-elle précisé.
En revenant sur la personnalité d’Éric Zemmour, qui a annoncé ce mardi à midi sa candidature, Nathalie Saint-Cricq a cité une enquête du magazine Elle et de l’Ifop d’après laquelle "les femmes sont deux tiers à refuser de voter pour Éric Zemmour, et c’était déjà le cas avec Jean-Marie Le Pen, par peur pour leur statut, pour leurs droits".

Marine Le Pen dans l’air du temps

Selon elle, Marine Le Pen a bien compris le message et veut en profiter.
"Elle travaille son image, elle est féminine, elle est souriante, elle s’adoucit. […] La consigne est donnée à ses troupes de cibler, je cite, "la misogynie, la brutalité d’Éric Zemmour."
"Son féminisme est un petit peu une conversion récente", "elle est dans l’air du temps", conclut-elle sur la candidature du Rassemblement national.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала