Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Qu’on l’aime ou pas", le candidat présidentiel libyen Khalifa Haftar "contrôle 60% du territoire"

© SputnikRachel Marsden
Rachel Marsden - Sputnik France, 1920, 30.11.2021
S'abonner
À un mois de l’élection présidentielle libyenne, un candidat semble avoir déjà une longueur d’avance. Analyse de Michel Scarbonchi, ancien député européen, pour Le Désordre mondial.
Le maréchal Khalifa Haftar, qui a longtemps mené un combat armé contre le gouvernement de Tripoli officiellement reconnu par l’Onu, se porte candidat à la prochaine élection présidentielle libyenne, dont le premier tour est fixé au 24 décembre.
Malgré sa nationalité américaine et ses déboires judiciaires, il a toutes les chances d’être élu, même contre la kyrielle d’autres candidats, affirme Michel Scarbonchi, ancien député européen et consultant international:
"Qu’on l’aime ou pas, Haftar contrôle 60% du territoire libyen. Il contrôle toutes les richesses pétrolières et gazières du pays qui sont à l’est et au sud. Il a l’arme économique et l’arme militaire."
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала