Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En France, les accidents de chasse provoquent des appels à des restrictions

© Photo Pixabay / lagunabluemollyChasse. Nature. Image d'illustration
Chasse. Nature. Image d'illustration - Sputnik France, 1920, 01.12.2021
S'abonner
Dès qu'elle entend des chasseurs tirer dans les champs à proximité de sa maison, Elodie Le Frixon tremble. A chaque fois, elle se souvient qu'il y a quatre ans une balle tirée par un chasseur a traversé la fenêtre de sa cuisine et failli atteindre son compagnon.
Des accidents de chasse de ce genre, au cours desquels des non-chasseurs ont été blessés ou tués par des balles tirées par des chasseurs, suscitent des appels à un meilleur encadrement de la chasse que beaucoup d'adeptes estiment néanmoins faire partie des traditions françaises.
"Chaque fois que j'entends qu'il y a une battue autour de la maison, que j'entends un coup de feu à proximité, j'ai toujours le réflexe de baisser la tête et de ne pas me mettre devant les fenêtres", raconte Elodie Le Frixon qui dresse des chiens pour les aveugles et malvoyants.
Pour lutter contre ces accidents, Yannick Jadot, le candidat écologiste à l'élection présidentielle de 2022, a proposé d'interdire la chasse durant le week-end et les vacances scolaires pour réduire les risques pour les joggeurs ou les randonneurs.
Une pétition mise en ligne sur le site du Sénat pour réclamer des mesures sur la chasse a de son côté recueilli 122.484 signatures à la date du 30 novembre.
Cette pétition a été organisée par les amis de Morgan Keane, un jeune homme de 25 ans tué il y a un an par un tir de chasseur alors qu'il coupait du bois dans son jardin.
"Morgan pourrait être vous, votre frère, vos parents, n'importe qui", s'est alarmée Léa Jaillard, amie de Morgan Keane et co-organisatrice de la pétition.
Mais ces initiatives provoquent aussi des levées de boucliers chez les adeptes de la chasse.
"Je pense que c'est vraiment stupide", estime Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs, à propos de la proposition d'interdire la chasse certains jours de la semaine.
Le mois dernier, dans une forêt de Pontcarré, en Seine-et-Marne, Renan Foucre a participé avec un groupe de chasseurs à une chasse aux gibiers.
Âgé de 75 ans, ce fonctionnaire à la retraite estime qu'il serait bien d'avoir des jours sans chasse mais il ne souhaite pas que cela tombe le week-end. Pour beaucoup de gens, c'est le seul moment où ils peuvent chasser.
"Ce serait une atteinte à la liberté", estime-t-il.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала