Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Fièvre, sueurs, courbatures: ces symptômes que présentent les patients Omicron

© AP Photo / Denis FarrellLe titre d'un journal après la propagation du variant Omicron du Covid-19
Le titre d'un journal après la propagation du variant Omicron du Covid-19 - Sputnik France, 1920, 01.12.2021
S'abonner
Toux sèche, fièvre, sueurs nocturnes, courbatures, extrême fatigue: les symptômes des personnes positives à l’Omicron sont plutôt légers et ressemblent à ceux de la grippe, selon des médecins sud-africains. Ils assurent que les traitements actuels anti-Covid restent efficaces.
Bien que pour le moment le nouveau variant du Covid, baptisé Omicron, pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses, les résultats préliminaires sont plutôt encourageants.
Les personnes infectées présentent des symptômes légers, a déclaré le 29 novembre à la BBC Angelique Coetzee, docteure à l’origine de la découverte de la nouvelle souche et présidente de l'Association médicale sud-africaine, précisant que pour le moment, aucun cas positif à l’Omicron n'a été hospitalisé.
D’autres médecins sud-africains lui ont fait écho: les cas de la maladie se révèlent pour l’instant "très légers".

"Nous avons vu des patients présentant des symptômes similaires à ceux de la grippe: une toux sèche, de la fièvre, des sueurs nocturnes et des courbatures. Je pense que cela rappelle toutes les autres vagues de Covid que nous avons vues", a déclaré le 29 novembre à Bloomberg Unben Pillay, médecin sud-africain.

L’Omicron est devenu le variant dominant en Afrique du Sud. Mais cela ne doit pas entraîner la panique, car le traitement reste efficace, insiste Salim Abdul Karim, épidémiologiste sud-africain, toujours auprès de Bloomberg.

"Nous savons comment évaluer et ajuster nos stratégies. Les traitements actuels restent toujours efficaces", a-t-il déclaré.

Le premier patient

Dans une interview à la BBC, la docteure Angelique Coetzee a confié comment elle a découvert le nouveau variant après l’examen d’un patient de 33 ans mi-novembre présentant des symptômes "inhabituels".

"Il a été extrêmement fatigué pendant deux jours […]. Il avait un peu mal à la tête, il n'avait pas vraiment mal à la gorge, il l'a décrit plutôt comme une démangeaison, pas de toux, pas de perte du goût ou de l'odorat", expose-t-elle.

Des chercheurs sud-africains ont annoncé le 25 novembre avoir identifié le variant B.1.1.529, baptisé Omicron par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), aux mutations multiples, et probablement très transmissible.
La nouvelle a suscité un vent de panique, de nombreux pays décidant d'interdire sur leur territoire les voyageurs en provenance d'Afrique australe. Dans la foulée, en attendant plus d’informations scientifiques, plusieurs concepteurs de vaccins ont fait part de leur intention de les adapter à la nouvelle souche.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала