Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il frappe une femme dans un centre commercial de Mérignac et s’en prend à des policiers

© Photo Pixabay / geraltUne voiture de police (image d'illustration)
Une voiture de police (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 01.12.2021
S'abonner
Venus interpeller un homme dans un centre commercial de Mérignac, des policiers ont reçu des coups de tête, de poing et de pied. Une agent a fait un malaise.
Un différend entre clients dans le centre commercial Mérignac Soleil a mal tourné, en Gironde. Un individu aurait violemment pris à partie une femme en lui donnant un coup de tête, sans que rien n’annonce cette violence, relate Sud-Ouest.
Les agents de sécurité sont intervenus et tombés sur l’agresseur qui s’est montré agressif. Ce dernier, un malentendant de 32 ans sous tutelle, était visiblement surexcité. C’est alors qu’ils ont fait appel à la police.
À son arrivée, l’individu ne s’est pas calmé.
Alors que les fonctionnaires tentaient de l’interpeller, l’homme s’est rebellé et a donné des coups de tête, de poing et de pied aux policiers, dont deux ont été blessés au visage.
Une policière a perdu connaissance, probablement sous le coup de l’émotion face à cette violence et a été hospitalisée.
Quant à l’agresseur, il a été arrêté et placé en garde à vue et devrait être entendu par les enquêteurs.
Une enquête pour violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique a ainsi été ouverte.

Un syndicat réagit

Cité par Sud-Ouest, Bruno Vincendon, le délégué zonal d’Alternative police 33, a exprimé son soutien aux fonctionnaires agressés:
«Nous souhaitons beaucoup de courage et un prompt rétablissement à nos collègues actuellement pris en charge. Alternative Police CFDT Bordeaux sera à leurs côtés pour les suites de la procédure.»

Renforcement des peines

Cet incident bien que mineur intervient alors que le gouvernement a promis de durcir les peines contre les agresseurs de policiers et de gendarmes. Un renforcement des peines pour les auteurs de ce genre de violences a été adopté en première lecture le 22 septembre.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала