Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une unité de Terminator rejoint l’armée russe

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Aller dans la banque de photosUn BMPT russe du nouveau type «Terminator»
Un BMPT russe du nouveau type «Terminator» - Sputnik France, 1920, 01.12.2021
S'abonner
Neuf véhicules blindés de soutien aux chars, baptisés Terminator, ont intégré une division du district militaire central en Russie. Cette unité formée pour la première fois participera à des exercices à grande échelle en juin 2022.
La Russie a formé sa première unité militaire dotée de Terminator, véhicules blindés de soutien aux chars (BMPT) mis en service au sein du district militaire central.
S’exprimant le 1er décembre devant les journalistes, le colonel général et commandant du district, Alexandre Lapine, a informé que neuf véhicules faisaient désormais partie de la 90e division blindée du district qui comprend l’Oural, la Sibérie et la région de la Volga.
Il a précisé qu'en juin 2022, le nouveau matériel sera utilisé lors d’exercices à grande échelle visant à explorer les possibilités d'utiliser le bataillon BMPT.

"Je suis profondément convaincu que ce matériel mènera à bien des missions de combat et, conformément aux exigences modernes en tant que moyen de tir le plus efficace, non seulement pour soutenir les chars, mais aussi pour résoudre un large éventail de tâches dans les montagnes et les villages", a ajouté Alexandre Lapine.

Le district militaire central précise que les BMPT Terminator livrés à la division des chars de l'Oural en décembre 2020 avaient été testés avec succès dans le cadre de l'opération d'essai et le développement menés par les militaires.
D'un poids de 44 tonnes, le BMPT Terminator est un véhicule de combat russe conçu sur la base du châssis du char T-72. Équipé de deux canons automatiques 2A42 de 30 mm, d'une mitrailleuse, de deux lance-grenades et de quatre missiles Ataka, il est destiné à la protection des unités blindées.

Modernisation de l’armée russe

Cette annonce intervient sur fond de programme de modernisation en cours au sein de l’armée russe.
Cette année, les entreprises industrielles de défense fourniront aux militaires plus de 250 unités de nouveaux équipements, dont plus de 150 d'équipements aéronautiques, environ 60 modèles d'armes, d'équipements militaires et spéciaux de défense aérienne et plus de 40 modèles d'équipements pour les forces spatiales, a indiqué au journal Krasnaïa Zvezda le vice commandant des forces aérospatiales russes, le général-lieutenant Andreï Youdine.
Il s’agit notamment des derniers chasseurs polyvalents Su-57 et Su-35S, des hélicoptères de combat Mi-28NM, Ka-52, des véhicules aériens sans pilote de différentes classes, des systèmes de missiles antiaériens prometteurs S-350, S-400, des systèmes de défense antiaérienne Pantsir-S, des lanceurs Angara, des étages supérieurs Perseus et des vaisseaux spatiaux militaires.
En outre, comme l’a noté le 31 novembre Vladimir Poutine lors du forum d’investissements Russia Calling (La Russie appelle), la marine russe devrait recevoir au début de l’année prochaine le nouveau missile hypersonique Zircon pouvant atteindre la vitesse maximale de Mach 9, soit plus de 10.000 km/h, à 20 kilomètres d’altitude.
Le Président russe a justifié le renforcement de l'armée et de la marine par les besoins sécuritaires du pays, insistant sur sa nature défensive. Cela concerne entre autres le nouveau missile hypersonique, dont la mise au point a été expliquée par la menace émanant de l'Otan. Lors du forum, Vladimir Poutine a expliqué que l’Alliance avait déployé des systèmes de défense antimissiles capables de lancer des missiles de croisière Tomahawk "malgré toutes nos demandes de ne pas le faire".
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала