Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Face à la menace Omicron, le Rwanda se barricade

© AP Photo / Julie JacobsonPaul Kagame
Paul Kagame - Sputnik France, 1920, 02.12.2021
S'abonner
Depuis sa détection en Afrique du Sud le 24 novembre, le variant Omicron du coronavirus fait souffler un vent d'angoisse et d’effroi partout sur la planète et particulièrement en Afrique, où le Rwanda a déclenché rapidement le branle-bas de combat pour contrer le nouvel agresseur.
Il aura fallu quelques jours seulement pour que le pays des mille collines se barricade à nouveau afin d’empêcher l’arrivée du variant sud-africain sur le territoire rwandais, ou tout au moins la retarder au maximum puisque pour l’instant les autorités assurent que la souche n’a pas été détectée dans le pays.
Le chef de l’Etat, Paul Kagame, a convoqué dès dimanche 28 novembre un Conseil de ministres extraordinaire pour planifier la résistance face à ce variant qui suscite le plus d’inquiétudes depuis le début de la crise sanitaire. Au terme de cette réunion d’urgence, tous les vols directs en direction des pays d’Afrique australe ont été suspendus.
La mesure à "effet immédiat" concerne huit pays dont l’Afrique du Sud, la Namibie, le Zimbabwe ou encore le Mozambique. Les voyageurs arrivant au Rwanda en provenance de cette région par des vols indirects ou y ayant voyagé récemment doivent, quant à eux, respecter une quarantaine de sept jours dans des hôtels désignés par le gouvernement.
Lundi, l’office chargé de la gestion et de la lutte contre la pandémie, le Rwanda Biomedical Center (RBC), a lancé la première campagne pour la troisième dose du vaccin anti-covid à destination des personnes âgées de plus de 50 ans et celles souffrant de maladies non transmissibles.
Le Rwanda a jusqu’à présent évité le pire de la pandémie en appliquant les mesures parmi les plus strictes et les plus efficaces du continent et en mettant en œuvre un système rigoureux de tests et de recherche des cas contacts. Le pays est-africain avait été l’un des premiers en Afrique à décréter un confinement total de sa population suivi par près d’un an et demi de couvre-feu strict. La capitale Kigali, qui génère 50 % du PIB du pays, a été placée sous confinement à trois reprises pour freiner la propagation du virus depuis le début de la pandémie en mars de l’année dernière.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала