Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les négociations commerciales entre USA et GB repoussées à cause de questions post-Brexit

Brexit - Sputnik France, 1920, 02.12.2021
S'abonner
Les Etats-Unis ont repoussé les négociations commerciales avec la Grande-Bretagne visant à supprimer des droits de douane sur l'acier et l'aluminium britanniques imposés par l'ancien président américain Donald Trump, a rapporté mercredi le Financial Times.
Washington a pris cette décision du fait de préoccupations grandissantes sur les règles commerciales post-Brexit affectant l'Irlande du Nord, indique le journal, qui dit avoir pu consulter un document du département américain du Commerce.
D'après le FT, un représentant du département américain du Commerce a fait savoir à Londres que les discussions ne pouvaient pas se poursuivre pour l'heure, citant l'inquiétude américaine à propos de la menace de la Grande-Bretagne de recourir à l'article 16 dans son conflit avec l'Union européenne sur le protocole nord-irlandais.
L'article 16 permet la mise en oeuvre de mesures unilatérales pour suspendre des parties de l'accord de Brexit.
Le ministère britannique du Commerce a déclaré : "Nous ne voyons aucun lien entre cette question particulière et le protocole sur l'Irlande du Nord et cela n'affectera en rien l'approche du Royaume-Uni. En effet, des modifications importantes doivent être apportées au protocole afin de protéger l'accord de Belfast du Vendredi Saint et la place de l'Irlande du Nord dans le marché intérieur britannique".
Un porte-parole du gouvernement britannique a déclaré que le Royaume-Uni était en discussion avec la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, et la secrétaire au Commerce, Gina Raimondo, sur cette question et qu'il se concentrait sur l'adoption d'une résolution concernant le retrait des droits de douane.
Les Etats-Unis ont exprimé de graves inquiétudes quant au fait que le désaccord entre Londres et Bruxelles sur la mise en oeuvre du traité du Brexit de 2020 pourrait compromettre l'accord du Vendredi Saint, qui a effectivement mis fin à trois décennies de violence en Irlande du Nord.
En septembre, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a averti la Grande-Bretagne que si l'accord de paix nord-irlandais venait à pâtir du Brexit, il n'y aurait pas d'accord commercial avec les Etats-Unis.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала