Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un énième navire militaire américain entre dans les eaux de la mer Noire

© AFP 2021 PATRICK REILLYUSS Arleigh Burke
USS Arleigh Burke - Sputnik France, 1920, 06.12.2021
S'abonner
La présence américaine dans les eaux de la mer Noire continue d’augmenter les tensions. Le destroyer lance-missiles Arleigh Burke est ainsi arrivé dans un port de Roumanie, quelques jours après un incident aérien entre un aéronef civil russe et un avion-espion américain au-dessus de la zone.
Le port roumain de Constanta a accueilli ce 5 décembre l’USS Arleigh Burke, a annoncé le service de presse de la sixième flotte de l'US Navy.
Le destroyer lance-missiles est en mer Noire depuis le 25 novembre, et a déjà visité Varna en Bulgarie.
L'"Arleigh Burke mène des opérations de routine dans la mer Noire pour assurer la sécurité navale et la stabilité régionale", a déclaré le service de presse.
L'armée russe avait précédemment indiqué qu'elle surveillait ses déplacements.
Outre ce navire, d’autres bâtiments s'y sont déjà rendus. Il s’agit notamment du destroyer lance-missiles USS Porter et du navire de commandement USS Mount Whitney dont le départ en direction de la Méditerranée a été annoncé à la mi-novembre.

"Un jeu avec le feu"

Moscou a estimé que les manœuvres des navires américains en mer Noire revenaient à jouer "avec le feu" et visaient à tester les forces de la Russie.
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a exprimé, lors d'une conférence de presse tenue le 11 novembre, la "préoccupation" de son pays et "les provocations des États-Unis et de l'Otan dans la région".
"Qu’est-ce que font les navires américains à des milliers de miles de leurs bases? Aucune explication sur le fait que tout cela serait au nom de la liberté de navigation. Tout cela est un jeu avec le feu et une énième tentative de tester les forces de la Russie", a-t-il déclaré.
Ces propos ont été épaulés par Vladimir Poutine qui "a attiré l'attention sur la nature provocatrice" de ces exercices, lesquels "renforcent les tensions entre la Russie et l'Otan".
C’est lors de sa conversation avec Emmanuel Macron du 15 novembre que le Président russe a fait cette déclaration.

Un avion-espion US passe à seulement 20 mètres d’un avion civil

Ce week-end, la Russie a accusé un avion-espion américain qui survolait la mer Noire d’avoir "failli" heurter un avion de 142 passagers.
Effectuant un vol Tel Aviv-Moscou, un Airbus A330 a reçu l’ordre d’abaisser sa trajectoire de 500 mètres pour "esquiver" "l’approche dangereuse" de cet avion américain qui est passé à 20 mètres de lui.
"Et si maintenant une catastrophe a été évitée dans l'espace aérien au-dessus des eaux libres de la mer Noire, cela ne signifie pas que les États-Unis et l'Otan peuvent continuer à risquer la vie de personnes en toute impunité", a écrit la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, sur sa chaîne Telegram.
Les États-Unis et leurs alliés de l'Otan ont récemment considérablement accru leur activité militaire en mer Noire. Selon le ministère russe de la Défense, les États-Unis tentent de créer un groupement de troupes près des frontières russes, et l'un des objectifs de Washington est le soutien militaire de l'Ukraine ainsi que l’évaluation d'une solution militaire au conflit dans le Donbass.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала