Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les États-Unis peuvent-ils envisager de bombarder des sites iraniens, même nucléaires?

© AP Photo / Atomic Energy Organization of IranRéacteur nucléaire
Réacteur nucléaire - Sputnik France, 1920, 07.12.2021
S'abonner
Alors que les pourparlers de Vienne patinent et qu’Israël continue son lobbying belliqueux, Washington répète que l’option diplomatique n’est pas la seule. Quid des alternatives?
Après Londres et Paris, l’administration israélienne se rend à Washington pour tenter une nouvelle fois de convaincre son allié de frapper l’Iran. Et le contexte actuel pourrait être favorable à Tel-Aviv.
En effet, les négociations américano-iraniennes ont mal repris à Vienne. Et de facto, la diplomatie peine à s’imposer face aux nouvelles menaces occidentales –d’Anthony Blinken et d’Emmanuel Macron notamment– envers un Téhéran intransigeant. Mais le territoire iranien et ses installations nucléaires sont-ils vraiment en danger?
Si Washington a trop à perdre en frappant directement l’Iran, il pourrait néanmoins attaquer un site stratégique soutenu par Téhéran, au Liban, au Yémen, en Irak ou en Syrie, comme vient tout juste de le faire Israël ce 7 décembre en bombardant le port de Lattaquié.
Plus d’informations dans ce nouvel épisode de Lignes rouges, en bref.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала