Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Une première image du variant Omicron vu au microscope publiée

© AFP 2021 LIONEL BONAVENTUREOmicron
Omicron - Sputnik France, 1920, 08.12.2021
S'abonner
Des scientifiques de l’université de Hong Kong sont parvenus à prendre au microscope une toute première image de l’Omicron, variant du Covid qualifié par l’OMS de "préoccupant" et "hautement muté".
Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié le variant Omicron de coronavirus de "préoccupant", des scientifiques de l’université de Hong Kong ont dévoilé une première image microscopique. Ainsi, des photos de haute et basse résolution ont été publiées sur le site de l’établissement.
Les clichés ont été réalisés à l’aide d’un microscope électronique par le professeur John Nicholls, du département des pathologies, et le président-professeur de virologie Malik Peiris.
Les spécialistes sont parvenus à prendre une micrographie électronique d’une cellule rénale de singe (Vero E6) infectée par le variant Omicron.
À gauche, l’image de basse résolution montre les dommages cellulaires causés par l'infection, sous forme de vésicules gonflées contenant de petites particules virales noires.
À droite, la photo de haute résolution permet de distinguer des groupes de particules virales avec des pointes en forme de couronne à la surface (encadré en rouge).

Omicron versus vaccins

Détecté pour la première fois au mois de novembre en Afrique du Sud et au Botswana, le variant Omicron du coronavirus s’est déjà propagé dans 57 pays, dont la France.
Alors que l’OMS rassure sur l’efficacité des vaccins dans la lutte contre cette nouvelle souche, elle la juge toutefois "hautement mutée".
"Si le vaccin [contre l’Omicron, ndlr] est demandé, nous l’aurons en mars prochain. Je ne sais pas encore si cela sera nécessaire. Nous allons le savoir dans quelques semaines", a déclaré le PDG de Pfizer.
D’autres laboratoires, dont Moderna, AstraZeneca et Novavax, se sont dits confiants dans leur capacité à créer un nouveau vaccin contre l’Omicron. La Russie a fait savoir qu’elle travaillait sur une version spécifique de son Spoutnik V qui ciblerait ce variant de coronavirus.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала