Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Inde: les agriculteurs mettent fin à leur mouvement de protestation contre la réforme agricole

© REUTERS / Adnan AbidiLe Premier ministre indien, Narendra Modi. New Delhi, Inde. Novembre 7, 2016
Le Premier ministre indien, Narendra Modi. New Delhi, Inde. Novembre 7, 2016 - Sputnik France, 1920, 09.12.2021
S'abonner
Les agriculteurs qui manifestaient aux portes de la capitale indienne, New Delhi, depuis plus d'un an contre les lois de réforme agricole, ont décidé de mettre fin à leur mouvement de protestation.
La décision a été prise après d'intenses négociations avec le gouvernement indien et l'acceptation des demandes formulées par les agriculteurs protestataires, y compris le retrait de toutes les poursuites judiciaires intentées contre des manifestants et l'indemnisation des familles des agriculteurs décédés au cours du mouvement contre les lois agricoles controversées.
Le Samyukt Kisan Morcha (SKM), l'organe représentant des syndicats d'agriculteurs à la tête des manifestations, avait déclaré, mercredi soir, que "le mouvement de 14 mois serait annulée jeudi à midi, mais seulement après la réception d'une copie finale de la version révisée du gouvernement acceptant leurs demandes".
Une marche sera organisée, samedi, pour célébrer la victoire de la campagne menée contre les réformes de Modi, a déclaré Balbir Singh Rajewal, l'un des chefs de file du mouvement.
Le Premier ministre indien, Narendra Modi, avait annoncé, en novembre dernier, que les trois lois agricoles seraient abrogées. Une semaine plus tard, le Parlement indien a voté l'abrogation desdites lois. Les agriculteurs se sont félicités de la décision, tout en réaffirmant leur détermination à poursuivre les protestations jusqu'à ce que le problème du prix de soutien minimal (PSM) soit résolu.
Des dizaines de milliers d'agriculteurs, venus notamment des États du Nord, campent sur les routes aux portes de New Delhi, où un réseau de solidarité s'est mis en place et ce depuis l'adoption desdites lois.
Les réformes agricoles visaient à autoriser les agriculteurs à vendre leurs productions aux acheteurs de leur choix, plutôt que de se tourner exclusivement vers les marchés contrôlés par l'État, leur assurant un prix de soutien minimal (PSM) pour certaines denrées.
Cependant, les détracteurs de cette réforme accusent les auteurs de ces lois d'avoir favorisé les grandes sociétés et les grossistes aux dépens des agriculteurs qui n'auront "aucun pouvoir de négociation des prix".
Ce mouvement agricole a constitué l'un des plus grands défis auxquels le gouvernement a dû faire face depuis l'arrivée au pouvoir de Narendra Modi en 2014.
Le secteur agricole en Inde assure la subsistance de près de 70% des 1,3 milliard d'habitants et contribue à environ 15% du PIB.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала